La compagnie CityJet

Compagnie aérienne irlandaise et filiale du groupe Air France - KLM, CityJet a vu le jour en 1992. Suite à son premier vol qu'elle a effectué en 1994 en reliant Dublin à Londres, elle a progressivement étendu son réseau jusqu'à assurer aujourd'hui 480 vols par semaine à destination de 22 villes du Royaume-Uni et d'Europe. Pour bénéficier d'un large choix de destinations, il suffit d'acheter son billet d'avion avec CityJet.

CityJet met un point d'honneur à assurer un service de premier ordre, caractéristique de la compagnie.

Elle a peu à peu développé sa flotte qui, depuis son rachat de la compagnie belge VLM en 2007, est désormais composée de 40 avions. Attentive à la qualité de son service, la compagnie irlandaise s'est vue décerner le Prix d'Argent de la prestigieuse Association des Compagnies Aériennes des Régions Européennes pour les années 2008 et 2009. Un vol avec CityJet est la meilleure option pour ceux qui souhaitent allier confort, sérénité et sécurité. Pour récompenser les voyageurs fréquentant régulièrement l'avion, CityJet a mis en place le programme Flying Blue.
  • CityJet
  • CityJet
  • CityJet
  • CityJet
  • CityJet
Voldiscount.com permet de trouver les tarifs les plus avantageux pour la réservation de votre billet d'avion CityJet. L'agence est la référence pour économiser et comparer les tarifs de vols CityJet discount. Pouvoir faire un choix réfléchi sans avoir à chercher pendant des heures et profiter des prix les plus bas, c'est l'avantage qu'offre Voldiscount.com pour votre vol sec sur la compagnie CityJet. Grâce au comparateur de billets d'avion de Vol Discount, il suffit d'entrer une ville et ses dates et on trouve, en un clic, une multitude de possibilités de réservation sur CityJet. Voyager sans se ruiner, c'est possible, et acheter un billet d'avion CityJet avec un comparateur est la meilleure solution pour profiter des tarifs les plus bas du moment de la compagnie.

Avis CityJet : 14 / 20 (7 avis)
Votre avis sur CityJet :

Sélection de vols CityJet WX

Actualités CityJet et autres compagnies aériennes

  • 28/01/2016 08h00
    CityJet reliera Bastia à Avignon et Béziers

    Le temps d’une saison, CityJet proposera 2 lignes à destination de Bastia-Poretta, la première en partance d’Avignon-Provence et la deuxième depuis Béziers-Cap d’Agde.

    La ligne reliant Avignon à Bastia sera programmée du 25 juin au 3 septembre, à raison d’un vol par semaine (samedi). Avec au maximum 95 passagers à son bord, l’Avro RJ85 choisi pour le transport décollera d’Avignon à 15h50 et depuis la Corse à 21h (atterrissages respectifs à16h55 et 22h10). Entre temps, le même appareil aura le temps d’effectuer un aller-retour Bastia – Béziers en décollant depuis l’Île de Beauté à 17h30 et depuis le Languedoc à 19h15 (atterrissages respectifs à 18h40 et 20h25). CityJet sera seule à exploiter ces deux routes.

    La compagnie régionale irlandaise (ancienne filiale d’Air France) est une habituée des dessertes saisonnières dans l’Hexagone, en témoigne les lignes à succès reliant Londres-City à Toulon et à Avignon. Outre les deux lignes annoncées à Bastia, elle va aussi lancer prochainement deux autres routes saisonnières, en partance de Cork cette fois et la conduisant à La Rochelle et à Nantes.

  • Archive : 20/05/2015 08h30
    Cardiff : la fin des opérations pour CityJet, le début pour Flybe

    L’une s’en va, l’autre arrive : l’aéroport de Cardiff enregistrera un départ et une arrivée concernant les compagnies qui le dessert. En effet, alors que CityJet a annoncé qu’elle n’atterrira plus à l’aéroport gallois à partir de juillet prochain, Flybe, de son côté, annonce qu’elle va y retourner et va même en faire une de ses bases à partir du mois du juin.

    Pour l’instant, CityJet propose à Cardiff une rotation journalière en provenance de Paris-Orly et 13 vols par semaine en partance d’Édimbourg, le tout en ATR 72-200 via Stobart Air. C’est justement l’arrivée de Flybe à Cardiff qui pousse CityJet à mettre un terme à ses dessertes, l’autre compagnie semblant bénéficier d’un soutien de poids de la part de l’aéroport. En plus, Flybe compte justement relier la capitale galloise à celle de la France, avec des horaires quasi similaires à ceux proposés par CityJet. Idem pour la route à destination de la capitale écossaise. CityJet devrait atterrir pour la dernière fois à Cardiff le 29 juin prochain.

    Le retour de Flybe à Cardiff a été annoncé en mars dernier. Ce jour-là, la compagnie a fait savoir qu’elle y établira une base avec initialement 2 Embraer 195 stationnés sur place. 9 routes sont déjà prévues, dont les deux évoquées précédemment et une déjà inaugurée en mars dernier (vers Genève). À destination de Paris-CDG, il sera question de 3 vols par semaine (lundi, mercredi et vendredi) à partir du 1er juin (départ à 16h25, retour à 19h20). Cette ligne sera sujette à un renforcement à partir du mois d’août pour passer à un rythme quotidien. Les autres lignes conduiront Flybe vers Cork, Dublin, Glasgow, Faro et Milan.

  • Archive : 06/02/2014 07h30
    Air France rajoute des vols entre Paris et Florence

    La ligne Paris – Florence d’Air France fera l’objet, d’ici fin mars, d’un renforcement (à la fois en fréquences et en capacité). Un vol quotidien supplémentaire est prévu ainsi que le déploiement d’un avion de plus grande envergure.

    Il sera donc question de 6 vols par jour au lieu de 5 entre Paris-CDG et Florence-Peretola. Les passagers de la compagnie trouveront à Roissy des vols à 7h20, 10h10, 13h20, 15h30, 17h30 et 19h45 (1h40 de vol) et à Florence à 7h05, 10h, 12h45, 16h, 18h05 et 20h10. Concernant le transport, l’Avro RJ85 emprunté à CityJet (une des filiales d’Air France) laissera sa place à un Airbus A318, ce qui fera 311 sièges supplémentaires proposés chaque jour dans un sens, et le même nombre dans l’autre.

    Cette ligne est également proposée par la low cost Vueling à raison de 10 vols par jour durant la saison estivale. Sinon, Air France retrouve aussi à Florence les compagnies Volotea, Brussels Airlines, HOP! et Etihad Regional.

    CityJet, pour sa part, opère pour son propre compte 11 liaisons à destination de Florence (dont celles au départ d’Anvers, Luxembourg et Londres-City).

  • Archive : 16/08/2013 08h00
    CityJet ne reliera plus Londres-City à Edimbourg

    Le 27 octobre prochain marquera la disparition de la ligne Londres-City – Édimbourg de la compagnie CityJet. La raison invoquée par la filiale d’Air France-KLM est que la ligne est trop peu lucrative.

    Entre Londres-City et Édimbourg, CityJet propose à l’heure actuelle jusqu’à 4 vols par semaine. Mais, pour manque de rentabilité, elle se voit contrainte de supprimer la ligne, une décision qui prendra effet à partir du 27 octobre prochain. Pour rappel, CityJet confie alternativement le transport sur cette ligne à un Dornier 328-100 (32 sièges) et un Avro RJ85 (95 sièges). Ce retrait profitera à BA Cityflyer qui propose sur cette route jusqu’à 8 vols par jour. La concurrence sur cette ligne vient également, de manière indirecte, de British Airways, easyJet et Virgin Atlantic.

    Par ailleurs, CityJet a tenu à rassurer ses passagers en affirmant que la ligne saisonnière Londres-City – Dundee sera toujours au programme, tout comme le Paris-CDG – Édimbourg. Pour les voyageurs ayant déjà réservé pour des vols ultérieurs au 27 octobre (sur la ligne Londres-City – Édimbourg), CityJet s’engage à les repositionner sur des vols d’autres compagnies ou bien de les rembourser intégralement.

    Mme Christine Ourmières, PDG de CityJet, explique que cette suppression est sans rapport avec l’éventuelle vente de CityJet par sa maison-mère. Justement, concernant cette vente, les négociations semblent être au point mort entre Air France-KLM et la société allemande Intro Aviation. Il est, désormais, fort probable que CityJet reste une filiale du groupe franco-néerlandais.

  • Archive : 01/07/2013 07h30
    CityJet se détache peu à peu d’Air France

    Même si l’identité de son futur repreneur demeure encore inconnue, CityJet, la filiale irlandaise d’Air France basée à Londres, se prépare à être autonome.

    La prise d’indépendance de CityJet se traduira notamment par le changement du code sous lequel sont opérés ses vols à l’heure actuelle. Le changement sera effectif à partir du mois d’octobre, date à partir de laquelle elle abandonnera le code « AF » de sa maison-mère pour adopter le code « WX ». Toutefois, seules quelques liaisons seront concernées par ce changement, en l’occurrence celles au départ de Londres-City vers Paris-Orly, Brive, Anvers, Avignon, Deauville, Nantes, Brest, Pau, Toulon, Luxembourg, Münster, Nuremberg, Dresde, Édimbourg, Dundee, Amsterdam, Rotterdam, Florence, Paderborn et Dublin ainsi que celles partant d’Amsterdam vers Perpignan et Brive. Sera aussi opérée sous codes WX la nouvelle ligne saisonnière Dublin – Brest.

    Justement, concernant cette nouvelle ligne qui a été entamée le 29 juin dernier, elle sera proposée par CityJet jusqu’au 31 août et fera l’objet d’un vol par semaine (samedi) en Avro RJ85 pouvant transporter jusqu’à 95 passagers. Le décollage depuis l’Irlande a lieu à 13h05 et celui depuis l’Irlande à 16h15 (atterrissages respectifs à 15h30 et 16h40). Sur cette route, CityJet est en situation de monopole, mais elle retrouvera à l’aéroport breton les compagnies Air France, Air Méditerranée, easyJet, Ryanair, Chalair, Vueling, Volotea, Flybe ou encore Jetairfly.

  • Archive : 17/04/2013 08h30
    Rachat de CityJet : la liste des repreneurs réduite à deux

    La vente de CityJet, filiale d’Air France-KLM, se concrétise de plus en plus, le groupe franco-néerlandais ayant réduit la liste d’éventuels repreneurs à deux sociétés, l’une allemande et l’autre irlandaise.

    Sans confirmation officielle, le quotidien Irish Times affirme que désormais, la reprise de CityJet se joue entre 2 sociétés et que les négociations ont été entamées. Selon toujours le journal irlandais, le choix définitif devrait être fixé à la fin de ce mois. Sur les 6 postulants restants (une liste initiale de 20 qui fut ensuite réduite à 10), les deux candidatures retenues seraient celle de ASL Aviation (sise à Dublin) et celle d’investisseurs allemands – encore une fois, ces informations sont à prendre au conditionnel sans la confirmation des partis concernés.

    Si l’on se réfère à ce qui a été dit par le groupe, par la voix de son vice-président M. Philippe Calavia, le sort de CityJet sera définitivement fixé au plus tard en juillet, c’est une certitude. Au moment de cette affirmation, M. Calavia n’a pas exclu l’hypothèse que CityJet reste finalement chez Air France-KLM. Si tel est le cas, elle devra adopter un plan de redressement. Pour le moment, la filiale, avec ses 32 appareils (des Avro RJ85 et des Fokker), sert surtout à des vols charters pour le compte du groupe.

  • Archive : 26/02/2013 07h30
    Cyril Spinetta évoque le cas CityJet et de la commande d’A350

    Interrogé par ATW, le PDG d’Air FranceKLM M. Cyril Spinetta s’est prononcé sur la recherche d’un éventuel repreneur pour sa filiale CityJet et sur la commande déjà annoncée mais pas encore confirmée de 25 Airbus A350 XWB.

    Concernant la cession de la filiale CityJet, Air France-KLM a réduit la liste d’acheteurs potentiels à 3 candidats, la décision finale étant attendue pour le mois de juillet prochain. Notons que le groupe n’exclut pas l’éventualité de ne plus vendre la filiale. Si c’est le cas, Air France-KLM devra adopter un plan de restructuration pour redresser CityJet. La situation de CityJet étant devenue de plus en plus complexe avec le regroupement des filiales d’Air France au sein d’un même pôle régional Hop! , le groupe franco-néerlandais s’accorde un délai de deux mois avant de rendre sa décision finale. Mais si cession il y a, celle-ci devrait s’opérer cette année même.

    Concernant la commande de 25 Airbus A350 XWB annoncée en septembre 2011, M. Spinetta s’est montré un peu évasif quant à la date de confirmation de la commande. On ne sait plus si çà se fera en mars comme prévu ou un peu plus tard, M.Spinetta s’étant contenté de dire que ce sera pour cette année. Pourtant, la commande de 25 Boeing 787-8 Dreamliner passée en même temps que les A350 a déjà été confirmée et les appareils devraient intégrer la flotte de KLM à partir de 2016. Le problème avec la commande passée auprès de l’avionneur européen se situe au niveau du contrat de maintenance des réacteurs Royce Rolls.

  • Archive : 12/02/2013 07h30
    Flybe ne souhaite pas reprendre CityJet

    On peut retirer la low cost Flybe de la liste des éventuels repreneurs de CityJet, la filiale dont veut se séparer le groupe Air France-KLM. La low cost se dit plus intéressé par la récupération de certaines liaisons d’Aer Lingus, au cas où cette dernière serait rachetée par Ryanair.

    L’information a été rapportée par l’hebdomadaire Business Week, lequel a interviewé le PDG de Flybe au sujet de la vente de CityJet. M. Jim French a expliqué que sa compagnie ne se positionnera pas pour le rachat de la filiale d’Air France-KLM parce-que celle-ci dispose d’une flotte de moindre qualité et qu’elle a du mal à faire face à la concurrence de British Airways sur les lignes en partance de Londres-City (son principal hub).

    Du coup, Flybe préfère se concentrer sur son projet de lancer sa filiale Flybe Ireland, laquelle compte desservir 43 routes figurant sur le programme de vols d’Aer Lingus. La concrétisation du projet repose sur l’approbation par les autorités européennes de la concurrence de l’OPA faite par la low cost pour le rachat de la compagnie nationale irlandaise. Si Flybe ne compte pas rivaliser Ryanair au niveau des tarifs, elle espère attirer les voyageurs en leur proposant une meilleure qualité de service ou encore en programmant plus de vols au départ de Dublin (notamment à destination de Manchester, Birmingham et Édimbourg).

    Pour en revenir à CityJet, sa maison-mère est actuellement en train d’étudier la liste des éventuels repreneurs. Pour l’heure, celle-ci a été ramenée à 6 compagnies dont Air France-KLM s’est abstenu de révéler les noms. D’ici le mois de mars, le groupe franco-néerlandais aura encore éliminé 4 prétendants.

  • Archive : 11/02/2013 07h30
    CityJet ira à Perpignan cet été

    CityJet, la filiale d’Air France-KLM, rajoutera à son programme d’été la ligne Amsterdam – Perpignan. La desserte se tiendra du 29 juin au 31 août prochain.

    Pour son arrivée dans le Languedoc, CityJet programmera un vol par semaine (samedi) partant d’Amsterdam-Schiphol. Un Avro RJ85 sera en charge du transport. Emportant 95 passagers, ce dernier quittera les Pays-Bas à 14h35 et Perpignan à 17h40 pour des atterrissages respectifs à 16h55 et 20h. Le billet pour le trajet est déjà disponible à la vente et est affiché à partir de 84 euros l’aller simple. CityJet sera en situation de monopole sur cette ligne, mais retrouvera à Perpignan la nouvelle compagnie Hop ! qui opère pour le compte d’Air France-KLM et qui arrive de Paris-Orly.

    Outre Air France-KLM et ses filiales, Perpignan est aussi desservi par Ryanair (depuis Londres, Birmingham et Charleroi), Volotea (depuis Nantes), Aer Lingus (depuis Dublin), Iberia (depuis Palma de Majorque) et Flybe (depuis Southampton).

    Pour rappel, le groupe franco-néerlandais est désormais en quête d’un éventuel repreneur pour CityJet. Ainsi, la compagnie irlandaise n’est pas concernée par le plan Transform 2015 adopté par Air France-KLM.

  • Archive : 06/02/2013 10h00
    Rachat de CityJet : Air France-KLM affine la liste des prétendants

    Le groupe franco-néerlandais est toujours à la recherche d’un éventuel repreneur pour sa filiale CityJet et est en train d’étudier les candidatures qui lui ont été présentées.

    La liste des éventuels repreneurs pour la filiale d’Air France-KLM basée à Londres-City ne mentionne plus à l’heure actuelle que 6 noms, à en croire le quotidien Irish Times qui dit tenir l’information de sources au sein de la compagnie elle-même. La liste est encore appelée à être réduite pour passer à 2 noms d’ici fin mars. Le groupe chercherait à se défaire intégralement de la compagnie irlandaise (nom, licence d’exploitation, réseau, flotte et autres activités charters que CityJet effectue pour le compte d’Air France). Pour l’heure, ces informations n’ont pas été confirmées par le groupe franco-néerlandais, celui-ci n’ayant laissé entendre que le fait que les candidatures sont actuellement à l’étude.

    CityJet a été écartée de la liste des compagnies concernées par le plan « Transform 2015 » lancée par Air France-KLM. Ce dernier cherche à s’en défaire notamment à cause des mauvais résultats qu’elle a enregistrés dernièrement (une perte de 8,9 millions d’euros en 2012).

    Pour rappel, CityJet dispose actuellement d’une flotte de 38 appareils (un panaché d’Avro RJ85 et Fokker 50). Son réseau est constitué de 25 destinations européennes.