Voyage Corée du Sud

Guide touristique Corée du Sud : contrastes au pays du matin calme

Voyage Corée du Sud Voyage Corée du Sud Voyage Corée du Sud Voyage Corée du Sud

Découvrez le pays du matin calme avec le comparateur de voyage Corée du Sud

La Corée du Sud offre au monde le tableau d'une nation à la pointe du progrès technologique et de la modernité. Mais au-delà des buildings de Séoul, le voyageur découvre un pays qui a su maintenir intactes ses traditions. On appréciera autant la capitale branchée que les sites préservés, qui rappellent que l'on est ici dans l'ancestral Pays du Matin calme. En dépit d'une histoire tourmentée, la Corée du Sud conserve un remarquable patrimoine de temples et de monastères, qui témoigne de son identité et de ses racines.

Guide touristique Corée du Sud - Asie : une terre de contrastes

La Corée du Sud apparaît donc comme une destination contrastée et invite à un voyage à la découverte de la modernité aussi bien que de traditions millénaires, qui s'expriment à travers une culture de plus de 5000 ans. Le pays a été marqué par l'alternance de grands royaumes autonomes et de périodes de domination étrangère, en particulier chinoise et japonaise. Mais de Séoul à Kyonjju, en passant par le mont Sorak ou le parc national de Hallyeo, le voyageur va de découvertes en découvertes. La beauté paisible des paysages ajoute aux charmes du voyage, au même titre que la délicieuse cuisine coréenne.

Guide gastronomie Corée du Sud - Asie

Guide gastronomie Corée du Sud : découvrez un florilège d'épices !

La gastronomie coréenne s'appuie sur un grand nombre d'épices. En effet, pour les Coréens, c'est le gage d'un repas réussi et goûteux. On emploie largement le sel et le poivre, mais aussi le gingembre, l'ail et l'oignon. La gastronomie coréenne a développé nombre de condiments spécifiques, parmi lesquels des sauces fermentées au soja ou à la saumure de poisson, des pâtes de céréales fermentées ou au piment rouge. Ces préparations sont incorporées aux aliments pour leur donner leur goût spécifique. Elles permettent de parfumer des plats à base de riz, de sarrasin, de légumes secs, ainsi que le poisson, les crustacés ou encore les viandes, surtout de la volaille et du b?uf.

Guide touristique gastronomie Corée du Sud gratuit : les plats traditionnels

Les Occidentaux connaissent généralement assez mal la cuisine coréenne, qu'ils réduisent à tort à la préparation des viandes ou des poissons au barbecue. Le kimchi est sans doute l'un des plats les plus connus. Il se présente sous forme d'un mélange de piments et de légumes fermentés et sert souvent à accompagner ou relever d'autres mets. On trouve aussi du kimchi à base de poisson. Le bulgogi est le barbecue traditionnel coréen, préparé avec de la viande de boeuf marinée puis grillée. Le gimbap mélange du riz vapeur et des algues tandis que le bibimbap est un riz dans lequel on ajoute différnets aliments, céréales, légumes secs ou viande. Les Coréens consomment également de nombreux plats de poisson ou de fruits de mer.

Guide culture Corée du Sud - Asie

Guide culture Corée du Sud - Asie gratuit : les bases de la culture coréenne

La culture traditionnelle coréenne s'appuie sur les principes du Confucianisme, un courant de pensée venu de Chine aux alentours de l'an 500 avant JC. Le Confucianisme prône le respect de l'autorité, de la famille et le culte de l'amitié, mais ses valeurs sont aussi la justice, la paix et le développement du savoir. De nombreux Coréens restent encore attachés à ces racines de la pensée, même si les jeunes générations s'en détachent peu à peu. D'autres influences ont marqué la Corée du Sud, parmi lesquelles le Bouddhisme, mais aussi la pensée chrétienne, à partir du XVIIIe siècle.

Guide touristique culture Corée du Sud gratuit : l'art coréen

La musique traditionnelle rappelle celle du Japon et de la Chine. Elle se joue principalement sur des instruments à corde. Le visiteur aura peut-être l'occasion d'observer des danses folkloriques, qui se pratiquent avec des masques et s'accompagnent du tambourin. Elles sont souvent d'origine chamanique. Mythes et légendes des Trois Royaumes est un recueil de récits légendaires du XIIe siècle : il s'agit de l'?uvre littéraire la plus connue du pays. Mais la littérature coréenne contemporaine est très vivante, inspirée surtout de tendances contestataires. Les Coréens pratiquent aussi la calligraphie. Enfin, ils excellent dans les arts du spectacle et adorent le théâtre.

Guide du tourisme : histoire de la Corée du Sud

Voyage histoire Corée du Sud : les premiers royaumes coréens

C'est au Ier siècle que des peuples venus d'Asie et installés en Corée se constituent pour la première fois en royaume indépendant. La culture est florissante, avec de nombreux palais, des pagodes et des jardins. La Corée exerce une influence prépondérante sur son voisin, le Japon. Cette civilisation brillante est partiellement détruite lorsque les Mongols envahissent le pays au XIIIe siècle, mais le pays retrouve son indépendance au XIVe siècle. La dynastie Yoseon exerce le pouvoir, jusqu'à l'invasion par les Mandchous, au XVIIe siècle. La Corée demeure sous la domination chinoise jusqu'au début du XXe siècle.

Guide histoire Corée du Sud - Asie gratuit : XXe siècle tourmenté

De 1910 à 1945, le pays est occupé par les Japonais, qui se comportent en envahisseurs brutaux. A l'issue de la Seconde Guerre Mondiale, le nord est sous l'influence de l'Union Soviétique et le sud, sous l'influence des États-Unis, ce qui conduit à la scission, avec la République de Corée au sud, et la République populaire démocratique de Corée au nord. Cette dernière ne tarde pas à envahir le sud, ce qui conduit à la guerre de Corée (1950-53). Dans les années 70 et 80, la Corée du Sud connaît une période totalitaire, à laquelle met fin un processus de démocratisation, engagé en 1987. Aujourd'hui, les tensions entre la Corée du Nord et la Corée du Sud demeurent grandes, en particulier en raison des essais nucléaires menés par la Corée du Nord.

Guide géographie - Corée du Sud

Guide géographie Corée du Sud : un environnement montagneux

La Corée du Sud se situe sur une péninsule, entre la mer du Japon et la mer Jaune. Son territoire est délimité par la frontière avec la Corée du Nord. Le pays est recouvert à 70% par des montagnes, qui occupent principalement la partie est de la Corée. Son principal sommet est le Hallasan (1950m), sur l'île de Jejudo. L'environnement a beaucoup souffert des conflits armés récents. Néanmoins, la Corée du Sud s'est engagée dans une politique de reforestation. Les paysages les plus remarquables sont désormais protégés par la création de parcs naturels nationaux et régionaux. Ces parcs comptent d'ailleurs parmi les attractions touristiques majeures du pays.

Guide touristique géographie Corée du Sud gratuit : incidences du climat

La Corée du Sud connaît des hivers rigoureux, qui durent généralement de novembre à mars. Les températures peuvent descendre jusqu'à -15°C dans les régions montagneuses. En été, le pays est soumis à la mousson. L'île de Jejudo est la partie la plus chaude du territoire. Dans le nord prédomine une flore alpine, tandis que la végétation devient plus luxuriante en direction du sud, où l'on trouve en particulier le ginkgo et le ginseng. Dans les parcs nationaux, il est possible d'observer l'ours noir de Corée, des chevreuils, le tigre sibérien et de très nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs.

Guide du tourisme : les loisirs en Corée du Sud

Guide vacances loisirs - Corée du Sud : des festivals pour tous

La Corée du Sud offre tout au long de l'année de nombreux festivals. Certains ont acquis une renommée internationale. C'est le cas, par exemple, de la fête de la boue à Boryeong, une fête traditionnelle qui attire chaque année près de 2 millions de participants. Les amateurs de sports de lutte se réunissent en octobre à Chungju, pour assister aux combats du festival mondial des arts martiaux. Enfin, il ne faut pas oublier la passion des Coréens pour les arts de la scène. Le festival international du mime de Chuncheon, en mai, rend hommage à cette passion et permet de découvrir des spectacles époustouflants.

Guide touristique loisirs Corée du Sud gratuit : y venir pendant les fêtes

La plus importante fête de l'année dépend du calendrier lunaire coréen : il s'agit de Chuseok, en septembre. On peut à cette occasion observer comment sont honorés les ancêtres.
D'autres célébrations traditionnelles comportent la fête de la naissance du Bouddha (en mai), et la pittoresque fête célébrée à l'occasion du jour des arbres, le 5 avril. Ce sera l'occasion d'admirer des costumes traditionnels et d'écouter de la musique ancienne. Vous pourrez également le faire à Séoul, lors de spectacles spécifiques organisés à l'intention des touristes.
Mais c'est bien moins authentique. Activité plus quotidienne, mais néanmoins passionnante : vous pouvez vous mêler aux Coréens et vous adonner aux plaisirs du shopping, dans les grandes métropoles du pays.

Guide des transports en Corée du Sud

Guide transports Corée du Sud : s'y rendre

Le principal aéroport du pays est celui de Séoul-Incheon, qui accueille la plupart des vols internationaux. Les autres aéroports sont surtout reliés à la Chine et au Japon. Il existe un aéroport sur l'île touristique de Jejudo, bien pratique, et desservi par des vols intérieurs. Depuis la France, il faut compter environ 11 heures de vol pour se rendre en Corée du Sud, 3 ou 4 heures de plus avec un vol en correspondance. Il n'existe pas de vols vacances et la meilleure solution consiste à s'adresser à Air France ou à Korean Airlines pour connaître les horaires et les tarifs.

Guide touristique gratuit transports Corée du Sud : s'y déplacer

La Corée du Sud possède un excellent réseau de transports publics, ce qui en fait une sorte de paradis pour voyageurs indépendants. Les circuits organisés et les excursions permettent cependant de voir un maximum de sites en un minimum de temps. Les grandes villes possèdent toutes leurs réseaux de bus et de tramway, Séoul a son métro. Les bus grande distance relient efficacement les grands centres, tandis que l'on aura recours aux bus locaux pour visiter les parcs régionaux et les villages. Les différentes îles sont reliées par des ferrys fréquents. Il n'est donc pas indispensable de louer une voiture, d'autant que les villes connaissent de gros problèmes d'embouteillages.

Conseils pratiques Corée du Sud - Asie

Guide et conseils pratiques Corée du Sud - Asie : argent et devises

La monnaie nationale est le won. Pour changer vos devises, vous pouvez vous adresser aux banques ou aux bureaux de change. Toutes les grandes villes disposent de distributeurs automatiques qui acceptent les principales cartes de crédit, mais certains ne donnent des explications qu'en coréen. Les principales cartes bancaires acceptées sont Visa, Mastercard, American Express et Diners Club.

Guide touristique Corée du Sud et conseils pratiques : précautions de santé

L'eau du robinet est potable, mais très chlorée. Il vaut donc mieux consommer de l'eau minérale. Le risque de paludisme est limité à la province du Kyunggi et seule la forme bénigne est présente à l'état endémique. On recommande généralement une vaccination contre le choléra, même si elle n'est pas exigée. Les différentes formes d'hépatites sont très courantes, votre médecin pourra vous renseigner avant le départ sur les précautions à prendre.

Carnet de route Corée du Sud - Asie

Guide et carnet de route Corée du Sud - Asie : découvrir Séoul et sa région

En raison de la longueur du trajet aérien pour se rendre en Corée du Sud, on programme habituellement un circuit qui permet de découvrir l'ensemble du pays. Mais une étape à Séoul s'impose : on y sera d'emblée frappé par le contraste entre les nouveaux buildings et les vestiges des anciens remparts. Un séjour en ville est l'occasion d'explorer les monuments anciens, comme le Palais Royal ou les appartements royaux du Palais de la Vertu. Une visite au marché typique de la porte du sud s'impose, de même que la découverte du marché des herbes médicinales.

Guide et carnet de route Corée du Sud - Asie : d'Andong à Hwa-seong

Depuis Séoul, on rejoint habituellement le site de l'ancienne école confucéenne d'Andong. Haeinsa compte un temple de l'Écrit et des Livres, dans le massif du mont Gaya. Le site conserve 80 000 planches du canon bouddhistes. La région de Gyeongju permet de découvrir les trésors millénaires de l'ancien royaume de Silla. Le parc national des monts Jiri vous laissera sans doute un souvenir ému, avec ses temples et ses plantations de thé. A proximité, les monts Songni méritent aussi le détour. Avant de revenir vers Séoul, les principaux circuits visitent la forteresse de Hwa-seong, classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

Guide des activités sportives en Corée du Sud

Guide activités sportives Corée du Sud : base ball, golf et sports de nature

Les parcs nationaux se prêtent à la découverte de la nature et de la randonnée. Les Coréens apprécient aussi l'escalade, la marche ou la course à pied dans un cadre préservé. Mais les sports qui font le plus fureur dans le pays sont le base-ball, ainsi que le golf. Cette dernière activité peut être pratiquée même en ville, entre les immeubles, dans des "practices", des espaces protégés par des filets. On pourra aussi profiter des sports nautiques, avec de très beaux spots pour la plongée sous-marine au large de l'île de Chejudo. D'autres activités comprennent la planche à voile et le ski nautique.

Guide activités sportives Corée du Sud gratuit : et pourquoi pas essayer les sports traditionnels ?

Un séjour en Corée du Sud peut être l'occasion de s'initier à des activités sportives traditionnelles. La lutte coréenne, appelée Ssireum, ressemble un peu au sumo. Le taekwondo rassemble la quintessence de l'art martial coréen. Il s'agit d'une technique de défense et d'attaque qui implique les mains et les pieds. Enfin, on pourra pratiquer le tir à l'arc, considéré par les Coréens comme le sport noble par excellence.