Voyage Guadeloupe

Guide touristique Guadeloupe - découvrez ce pays dans toute sa splendeur

Voyage Guadeloupe Voyage Guadeloupe Voyage Guadeloupe Voyage Guadeloupe

Guide touristique Guadeloupe : un département français d'outre-mer

C'est aussi une région dite « ultrapériphérique européenne ». Elle est baignée par la mer des Caraïbes, plus proches des côtes d'Amérique du Sud que de celles d'Amérique de Nord. Elle est composée de plusieurs îles de tailles différentes, dont les deux principales, Basse-Terre et Grande-Terre, sont séparées par la « Rivière Salée », un bras de mer dont la largeur maximale est d'environ 200 mètres. Cinq autres îles, dont quatre sont habitées, composent également la Guadeloupe.

On estime aujourd'hui que les premiers occupants de ces îles étaient Amérindiens, les Arawaks. Des pétroglyphes, dessins incrustés dans la pierre, le laissent à penser. L'ancien nom de la Guadeloupe est « Karukéra », l'île de Gommier, que les Espagnols conquérants du XVe siècle transformeront en « Calaou çaera », l'Île aux Belles Eaux. On trouve aujourd'hui un grand nombre d'entreprises locales qui utilisent ce nom originel, Karukéra, dans leurs désignations. Et elles le portent avec fierté.

Comparateur de voyage Guadeloupe : 400 000 habitants, une économie basée sur le tourisme

La colonisation de l'archipel aura démarré en 1635, par les Français. L'esclavage en fera, hélas, la richesse. Son abolition sera prononcée en Guadeloupe le 7 juin 1794 par Victor Hugues. Cet événement est fêté tous les ans, le 27 mai, en Guadeloupe exclusivement.

La région compte aujourd'hui un peu plus de 400 000 habitants, et la population y est jeune. La balance commerciale locale est largement déficitaire, mais est soutenue par les financements et les aides nationales. C'est aujourd'hui pour l'essentiel l'industrie de tourisme qui fait vivre la Guadeloupe. Il est vrai que la région constitue une destination de rêve.

Guide gastronomie - Guadeloupe - découvrez les beautés de ce pays unique

Guide gastronomie - Guadeloupe : les produits de la mer, une évidence

La gastronomie de la Guadeloupe est à l'image de sa population, métissée. Originaires d'Europe, d'Afrique, des Amériques et d'Inde, les habitudes culinaires auront finit par se mélanger, mais à la sauce locale : viandes, poissons, légumes et fruits locaux, de préférence épicés. Car il est vrai que les épices ne manquent pas sur place ! Quant à la boisson locale, vous n'échapperez pas au Rhum de la Guadeloupe. Mélangé à des fruits frais, avec du citron et sucré, le Planteur est d'ailleurs servi en cocktail de bienvenue.

Les produits de la mer sont comme une évidence en Guadeloupe : les crabes farcis en entrée, les poissons frais grillés ou en colombo, les langoustes ou les coquillages locaux en plats de résistance, et même les écrevisses de rivière, appelée ouassous, méritent le détour. Ne passez pas non plus à côtés des accras, ces fameux beignets de morue préparés sur place.

Voyage gastronomie - Guadeloupe : viandes, volailles, fruits et légumes de l'île

Les viandes de volailles et de porc, souvent en ragoûts, mijotées et épicées, sont accompagnées de riz, de haricots (rouges), de boulettes de farine (les d'ombrés) ou de pommes de terre.

A ce propos, la Guadeloupe bénéficie d'une production très diversifiée de pommes de terre. La patate douce en est la plus connue. Nombre d'autres légumes sont également cultivés et cuisinés sur place : l'igname (à ne pas confondre avec la patate douce), la racine madère, la christophine (de la famille des cucurbitacées) ou les oignons locaux appelés cives.

Enfin, ananas, banane, goyave, fruits de la passion et surtout pulpe de coco sont les fruits locaux, consommés frais ou cuisinés en gâteaux et sorbets.

Guide culture - Guadeloupe - Antilles - parcourez le monde avec Vol discount

Guide gratuit culture Guadeloupe - Antilles : la culture créole

A l'image de la gastronomie et de la population guadeloupéenne, la culture guadeloupéenne répond elle aussi à un vrai métissage.

Sa langue tout d'abord, le créole guadeloupéen, est un savant mélange de langues africaines, européennes (pour l'essentiel français et anglais) et amérindiennes. A l'époque de l'esclavage, les populations présentes sur l'archipel venaient de tous les horizons. La nécessité pour elles de pouvoir communiquer a amené à ce délicieux mélange.

Mais la culture guadeloupéenne est surtout musicale et festive. A l'origine était le « Gwo-Ka », exclusivement fait de percussions à l'aide d'un instrument, le « Ka ». Sur cette musique, les musiciens, les chanteurs et les danseurs se répondaient en pure improvisation, parfois pendant des heures. La « Kadans », musique à succès des années 70, en aura été un héritage. Et c'est à partir de la Kadans qu'a été créé le « Zouk », toujours très écouté, notamment du fait de toutes ses variantes enjouées ou lascives. Les plus jeunes lui préfèrent aujourd'hui le « Gwada Style », qui tire son nom du diminutif qu'ils donnent à la Guadeloupe, et qui vise à en entretenir le patrimoine culturel.

Guide touristique gratuit culture Guadeloupe - Antilles : un peuple qui aime faire la fête

Enfin, les festivités sont nombreuses dans la région. Pour les deux principales, on citera le Carnaval, organisé le Mardi-Gras à Pointe-à-Pitre (Basse-Terre), qui met en concours les groupes qui défilent. Meilleure musique, meilleure chorégraphie et meilleurs costumes sont récompensés par un jury. Le lendemain, la mascotte du carnaval est brûlée, chacun devant être habillé de blanc et de noir. Et puis le défilé du « jeudi mi-carême », également organisé avec musiciens et où la foule s'habille en noir et en rouge.

Guide touristique histoire - Guadeloupe - Vol discount : l'envie d'ailleurs

Guide du tourisme histoire - Guadeloupe : des Arawaks aux Espagnols

Il est vraisemblable que les premiers habitants de l'archipel guadeloupéens étaient amérindiens, sans doute arrivés par bateau des côtes de la Guyane plus au Sud. Le peuple des Arawaks était en effet un peuple de pêcheurs pacifiques qui y auraient vécu jusqu'au IXè siècle. Des pétroglyphes retrouvés au sud de Basse-Terre le laissent penser.

Le nom originel de l'île principale de la Guadeloupe serait plus récent, les indiens Caraïbes y ayant débarqué vraisemblablement au VIIIe siècle, donc en cohabitation plus ou moins pacifique avec les Arawaks, et la désignant sous le nom de Karukera (l'île de gommier). Ce nom est d'ailleurs resté et est encore aujourd'hui utilisé dans les noms de beaucoup d'entreprises en Guadeloupe.

Les espagnols mettent le pied en Guadeloupe en novembre 1493 et y installent des colons qui expulsent définitivement les amérindiens en 1641, en direction de l'île de la Dominique.

Guide vacances histoire - Guadeloupe : les Français, l'esclavage

Les français prennent possession de la Guadeloupe en 1635. La « compagnie française des îles de l'Amérique » tente de la coloniser, mais sans succès dans un premier temps. C'est l'esclavage qui finira, hélas, par contribuer à la richesse des colons.

Jean-Baptiste Victor Hugues, révolutionnaire français, gouvernera la Guadeloupe de 1794 à 1798. Il y abolira l'esclavage fin 1794, une fois la Guadeloupe revenue sous contrôle français après avoir été envahie quelques mois par les anglais.

La Guadeloupe est devenue département d'Outre-mer le 19 mars 1946, et région d'Outre-mer en 1982. En 2003 les électeurs ont rejeté à 73%, par référendum, le regroupement de la région et du département en une collectivité unique.

Guide géographie - Guadeloupe - Antilles - parcourez le monde avec Vol discount

Guide gratuit géographie Guadeloupe - Antilles : contraste saisissant entre Basse-Terre et Grande-Terre

La Guadeloupe est constituée d'îles plus ou moins grandes dans la mer des Caraïbes. Située dans l'hémisphère nord elle fait partie de l'Amérique du Sud.

Les deux îles principales, Grande-Terre à l'est et Basse-Terre à l'ouest, sont séparées par un bras de mer large d'au plus 200 mètres, appelé la « Rivière Salée ». Sur les cinq autres îles plus petites qui la composent, quatre sont habitées. Il faut noter que les deux îles principales occupent une superficie émergée de 1434 km² quand les autres îles confondues n'occupent qu'une surface de 188 km².

La Guadeloupe est un archipel tout en contrastes. La Basse-Terre, d'origine volcanique, est une île montagneuse à la végétation luxuriante - forêt tropicale. Elle est parcourue de rivières et de cascades. La Grande-Terre, pourtant attenante mais d'origine corallienne, est constituée d'un plateau calcaire peu élevé et particulièrement aride. L'eau potable qui y est consommée est par exemple importée de Basse-Terre !

Guide touristique gratuit géographie Guadeloupe - Antilles : climat

Les plages de Basse-Terre sont essentiellement composées de sable volcanique, typiquement noir ou roux, quand les plages de Grande-Terre sont faites de sable fin et blanc. C'est d'ailleurs ici que se concentre l'activité balnéaire de l'archipel.

Le climat de l'archipel est quasi uniforme en termes de température tout au long de l'année. La moyenne basse est de 25°C en janvier et haute de 28°C de juillet à septembre. L'année est décomposée en deux saison, humide de juillet à novembre, et sèche de décembre à juin. Il est ainsi souvent conseillé de se rendre en Guadeloupe au moment du Carnaval...

Guide touristique loisirs - Guadeloupe - Vol discount : l'envie d'ailleurs

Guide du tourisme et des loisirs - Guadeloupe : rendez-vous aux « lewoz » !

Les possibilités de loisirs culturels sont immenses en Guadeloupe, notamment parce que la population est aujourd'hui désireuse de faire connaître son patrimoine et sa culture plutôt que vanter ses plages de sable blanc au pied des palmiers.

Étant donné la richesse des paysages, des côtes et des lagons, la richesse de l'histoire de la région également, les découvertes possibles sont innombrables.

Au-delà du carnaval (en janvier) et du jeudi mi-carême (en février), colorés et tout en musique, il existe une multitude de « lewoz », ces rendez-vous populaires chantés et dansés dont la visée est la pérennisation du Gwo-Ka (une danse et une musique rythmées au son du « Ka », instrument à percussion). Et les fêtes communales sont l'occasion entre autres de concours d'attelage tirants ou de fêtes des cuisinières (plutôt en août).

Guide vacances et loisirs - Guadeloupe : au marché, rendez-vous avec les Guadeloupéens

Les marchés sont un lieu idéal pour s'approvisionner en produits locaux, rencontrer la population et apprécier la culture créole. Ils sont aussi un moyen de découvrir des légumes ou des fruits nouveaux. Acheter son poisson directement chez le pêcheur permet de découvrir ses modes de préparation ou de cuisson locaux. Et pour s'initier à la gastronomie guadeloupéenne, les « lolos », ces petits restaurants locaux, sont idéaux.

Sortir des sentiers battus permet aussi de visiter de petits villages, des activités artisanales originales, de découvrir des paysages magnifiques à la végétation parfois exubérante, et des architectures, notamment des forts, qui racontent l'histoire de l'archipel.

Et puis il y a les installations plus classiques. Nous citerons simplement l'Aquarium de la Guadeloupe, au Gosier, pour ses visites et ses excursions en randonnée subaquatique ou encore les distilleries, à visiter sans modération.

Guide touristique transports - Guadeloupe - Vol discount : l'envie d'ailleurs

Guide du tourisme transports - Guadeloupe : joignez l'utile à l'agréable avec le bateau

Le principal moyen d'arriver en Guadeloupe est l'avion. L'aéroport international de Pointe-à-Pitre, « Guadeloupe Pôle Caraïbes », est ouvert au monde entier et peut accueillir jusqu'aux plus gros transporteurs (Airbus A380 par ex.). Une aérogare régionale va ouvrir au même endroit en 2013, qui desservira toutes les îles des caraïbes.

Mais pour passer d'une île à l'autre de la Guadeloupe, le seul moyen reste le bateau ou... les transports terrestres ! La liaison entre Grande-Terre à l'est et Basse-Terre à l'ouest est en effet réalisée par un pont qui enjambe la « Rivière Salée », ce bras de mer étroit qui sépare les deux îles. Les liaisons en bateau sont pratiques, à la condition d'avoir le temps. Mais naviguer sur les eaux atlantiques à cet endroit est un vrai bonheur.

Guide vacances transports - Guadeloupe : en voiture, en vélo et en quad !

Les deux îles principales bénéficient d'une structure routière de qualité, bien entretenue. Basse-Terre, île volcanique et montagneuse, est plus volontiers parcourue le long de ses côtes par le ruban de goudron, mais des routes de montagnes et des sentiers sont accessibles, notamment en quad ou, pour les plus courageux, en vélo.

A ce propos, préférez louer sur place les vélos plutôt que d'acheminer les vôtres par avion. Cela vous simplifiera le voyage et pourrait bien vous coûter moins cher. A moins bien sûr que vous ne soyez un cyclosportif émérite particulièrement bien équipé.

Les transports en commun, les bus et les cars notamment, sont plutôt bien organisés. Mais il faut être patient. Il est souvent conseillé de louer un véhicule sur place pour des raisons de commodités.

Guide touristique Guadeloupe et conseils pratiques - Vol discount donne envie de partir

Conseils pratiques Guadeloupe - Antilles : conseils avant le départ

La Guadeloupe est une région et un département français. A ce titre la loi française s'y applique. Ressortissant français, il vous faut simplement être muni d'une pièce d'identité en cours de validité pour vous y rendre - carte nationale d'identité ou passeport. Le passeport est nécessaire pour les touristes européens, suisses ou américains qui souhaitent séjourner moins de 3 mois en Guadeloupe.

Il n'y a pas de vaccination particulière nécessaire ou recommandée. L'état sanitaire de la Guadeloupe est excellent, ses infrastructures médicales également. Il faut par contre être vigilant sur place aux quelques recommandations parfois émises - arbres, fruits, poissons, plages ou cours d'eau qui peuvent être vénéneux, venimeux ou susceptibles d'être parasités. Les précautions à prendre sont toujours simples. Il faut aussi se protéger des moustiques.

Il faut penser à se protéger du soleil, emportez des crèmes à indice fort, d'autant que les tenues légères et décontractées sont de rigueur - attention, comme en France métropolitaine les maillots de bains sont interdits en ville.

Comparateur voyages Guadeloupe : animaux de compagnie et moyens de paiement

Les appareils électriques ne nécessitent pas d'adaptateur, le courant délivré et les formats des prises étant aux standards français et européens.

Si vous emmenez un animal de compagnie, il vous faudra emmener son passeport animalier pour l'UE et un certificat de santé daté de moins de 8 jours. L'animal devra être à jour de ses vaccins et être identifiable (tatouage, puce). L'île a la chance de ne pas connaître la rage.

Enfin, la monnaie est évidemment l'Euro. Toutes les cartes de crédit sont acceptées, à peu près partout. Les Travellers Chèques le sont aussi. Les chèques émis à partir de banques métropolitaines sont en général refusés par contre.

Guide et carnet de route Guadeloupe - Antilles - explorez le monde avec Vol discount

Carnet de route Guadeloupe - Antilles

Vous débarquerez donc à l'aéroport de Pointe-à-Pitre. A partir de là, et quel que soit votre point de chute final, nous vous suggérons quelques idées de visite, à réaliser dans l'ordre qu'il vous conviendra.

La gastronomie est un point de passage obligé. Vous avez le choix entre faire les marchés, rendre visite aux pêcheurs et visiter les « lolos », les petits restaurants locaux qui vous feront goûter aux spécialités guadeloupéennes. Sachez que vous aurez à manger épicé... Les distilleries de rhum sont également à visiter, sans modération. Pour un usage personnel vous serez autorisé à ramener en France quelques bouteilles, mais au-delà d'un litre vous serez censés payer des droits à la douane en métropole.

Les fêtes locales, qui permettent un contact direct avec la population, sont à voir absolument. Si vous avez la possibilité de vous y rendre, n'hésitez pas.

Guide voyages Guadeloupe

Variez également les paysages. Grande-Terre ne vaut pas que pour ses plages de sable fin, mais aussi pour son plateau aride et sa mangrove. Basse-Terre, volcanique et montagneuse, est magnifique à visiter, pour ses rivières encaissées et sa végétation tropicale. Les petites îles valent aussi le détour. Une journée passée dans l'une ou l'autre vous laissera de superbes souvenirs, notamment pour la traversée en bateau.

Enfin, les plaisirs de la plage peuvent aussi être associés avec ceux de la découverte du lagon en kayak ou d'une randonnée palmée dans le Parc Régional de Guadeloupe.

A réaliser dans l'ordre qui vous conviendra...

Guide activités sportives - Guadeloupe - découvrez les beautés de ce pays unique

Guide activités sportives - Guadeloupe : randonnée palmée

Les guadeloupéens sont des sportifs accomplis. On compte par exemple des champions du monde et des champions olympiques dans leurs rangs - en Handball par exemple.

Les installations sportives ne manquent donc pas et sont accessibles aux loisirs sportifs. Par ailleurs la nature a été particulièrement généreuse avec l'archipel. Sa géographie lui permet d'offrir des conditions idéales aux sportifs, accomplis ou non, en recherche de sensations ou plus simplement de beauté.

Les activités tournent bien sûr beaucoup autour des sports de mer. La plongée sous-marine est proposée un peu partout dans l'archipel. L'Aquarium de la Guadeloupe, installé à Le Gosier, organise par exemple des excursions en randonnée palmée, à la demi-journée ou à la journée, tout matériel fourni et avec un encadrement professionnel qui s'adapte au niveau des plongeurs.

Voyage activités sportives - Guadeloupe : surf, golf, tir à l'arc, canoë et kayak de mer, équitation...

Le surf n'est pas en reste. Le spot du Moule est apprécié dans le monde entier. Surf, kite-surf, planche à voile et funboard y sont ainsi pratiqués, mais comme à d'autres spots guadeloupéens également. Sur les plages longues le char à voile est aussi proposé.

Le canoë et le kayak de mer sont par ailleurs un moyen très agréable et particulièrement écologique de découvrir les côtes et le lagon.

Les contreforts escarpés de Basse-Terre se prêtent à merveille au canyoning. Les nombreuses rivières et cascades qui parcourent l'île sont un terrain de jeu formidable pour les sauts, les glissades, les descentes en rappel, en étant toujours accompagné d'un guide diplômé d'état.

Enfin, si vous aimez les pratiques plus calmes, le golf ou le tir à l'arc vous seront accessibles, tout comme l'équitation aussi par exemple.