Voyage Porto Rico

Guide de voyage Porto Rico - Antilles

Voyage Porto Rico Voyage Porto Rico Voyage Porto Rico Voyage Porto Rico

Guide Porto Rico : une île de contraste entre modernité et tradition

Porto Rico, île baignée au Nord par l'océan Atlantique et au sud par la mer des Caraïbes, petit territoire découvert il y a plus de 5 siècles par les conquistadors espagnols, attire chaque année près de 2,5 millions de visiteurs. Son cadre naturel fait de montagnes, d'une luxuriante forêt tropicale, de récifs coralliens, de grottes souterraines, de plages baignées par des flots turquoise offrant des étendues de sable blanc et fin semées de cocotiers, en fait une destination proche du paradis terrestre. Sur cette terre se côtoient vieux quartiers aux accents coloniaux et gratte-ciel modernes, villages reculés dans les terres où la vie s'écoule paisible, où les habitants semblent nourrir depuis toujours les mêmes pigeons et quartiers ultra-branchés de villes comme San Juan, rappelant que la Floride n'est pas si loin ! Porto Rico est ainsi ! Une île où cohabitent un style de vie à l'américaine et une culture hispano-caribéenne que 5 siècles n'ont pas réussi à effacer.

Guide touristique Porto Rico - Antilles : la plus latine des terres anglo-saxonnes

Porto Rico est la plus latine des terres anglo-saxonnes, offrant un melting-pot unique, sur un fond culturel indéniablement latin. La passion de la musique, l'amour de la danse, le goût de la fête et la force des croyances confèrent au peuple portoricain une culture étonnante, fière de son passé mais incapable d'acquérir son indépendance. Tiraillée entre identité latine et rêve américain, la plus vieille colonie au monde devra néanmoins choisir avant 2017 de devenir ou non le 51ème territoire américain.

Guide du tourisme gastronomie Porto Rico

Voyage gastronomie Porto Rico : un mélange des genres créatif et savoureux

La gastronomie portoricaine mélange les genres. Les influences espagnoles, africaines, américaines et indiennes apportées par les Indiens Taïnos des Caraïbes ont donné une cuisine variée et savoureuse. Poissons, fruits de mer, viandes, jouent avec les épices, le maïs, le manioc, la noix de coco et les bananes plantains, de petites bananes vertes grillées ou bouillies. A Porto Rico on cuisine peu de légumes mais beaucoup de féculents agrémentés d'épices comme l'adobo (composé d'ail, de paprika, d'origan, de jus de citron, vinaigre, olive et poivre) et le sofrito à base de tomate, utilisés pour mariner et relever les plats. Le poisson est souvent cuisiné avec de l'ail ou avec une sauce créole faite de tomates, d'oignons et de poivrons. Pour manger local, on optera pour une soupe aux haricots noirs dont raffolent les portoricains, des empanadillas (chaussons fourrés de viandes, poissons ou fromage), des alcapurrias (farce de crabe ou de viande frite dans une pâte de banane) ou des mofongos, une friture de bananes vertes assaisonnées d'ail, d'huile d'olive et accompagnée de couenne de porc. On consomme également les plantes, comme le yucca cuisiné à l'escabèche, ou le fruit de l'arbre à pain préparé en beignets (tostones).

Voyage gastronomie Porto Rico : dulce de leche et nisperos de batata

Les Portoricains sont très amateurs de douceurs sucrées. La banane plantain est le fruit vedette avec les amarillos des bananes jaunes plus douces. Les fruits tropicaux, «nourriture des dieux», sont aussi très répandus et atteignent bien souvent des tailles impressionnantes, sont remplis de jus et de parfums tendres, chauds et raffinés comme les mangues qui sont souvent évidées, farcies et consommées en version sucrée comme salée. Le dulce de leche, sorte de flan au caramel, les pâtisseries à la fois crémeuses et colorées, les batikos (milk-shakes) et le nisperos de batata, sorte de boule de pomme de terre recouverte d'une crème à la cannelle font partie des desserts et gourmandises les plus populaires sur l'île. La boisson nationale est, comme dans toutes les Caraïbes, le rhum blanc, brun et vieux, de très grande qualité et très abordable.

Guide culture Porto Rico - Antilles

Guide touristique culture Porto Rico gratuit : la musique et la danse

A l'image des Antillais, la musique, qui sort de toutes les maisons, fait partie intégrante de la vie des Portoricains, née du mariage des traditions espagnoles et des sonorités africaines que l'on retrouve dans les aguilnaldo, musiques latines, la bomba une musique forte et rythmée d'influence africaine ou l'areyto aux rythmes plus caribéens. La danza est la représentation typique de la musique portoricaine d'antan, apparue au milieu du 19ème siècle. La Borinquena, l'hymne national est ainsi composé sur un rythme de danza, un style qui peut être à la fois chanté et dansé...d'où le nom de «danza».
On ne peut évoquer la musique sans parler danse avec la salsa, un style de danse développé à New-York dans les années 60 à l'initiative de musiciens portoricains et cubains. Porto Rico compte de grands noms ayant marqué l'histoire de la salsa tel Hector Lavoe ou Cheo Feliciano surnommé «El Senor Sentimiento»... A la différence de la salsa cubaine dansée de manière circulaire, la salsa portoricaine est dansée en ligne avec une technique de guidage très poussée et une plus grande liberté individuelle. La danse est un don que tout Portoricain paraît recevoir à la naissance et qu'il aime faire partager au touriste.

Guide culture Porto Rico - Antilles gratuit : les combats de coq au coeur de la culture portoricaine

La tradition gallodromique est encore bien vivante à Porto Rico. Les combats de coqs ou "peleas de gallos" passionnent toujours autant les portoricains. Autrefois strictement réservés aux hommes, ces combats sont toujours fréquentés par la gent masculine. Organisés dans des arènes officielles contrôlées par le gouvernement, ils sont l'occasion pour les parieurs de miser parfois de petites fortunes sur leur volatile fétiche. Les animaux sont préparés, lavés et exposés avant le début du combat. Ils sont ensuite installés dans deux cages de verre séparées et placées face à face. Les paris sont pris durant 2 minutes avant que les cages ne s'ouvrent en laissant libre court à la furie des ergots métalliques fixés aux pattes des coqs. Les combats durent un maximum de 15 minutes et sont déclarés nuls si aucun des coqs ne s'est imposé. Il arrive qu'un combat se termine rapidement par la mort d'un des 2 volatiles ou par l'arrêt du combat par le juge. Jeu cruel pour certains ou sport à part entière pour d'autres, les «peleas de gallos» font partie de la culture portoricaine et antillaise !

Guide histoire Porto Rico - Antilles

Guide histoire Porto Rico : de la découverte par Christophe Colomb au 18ème siècle

Découverte le 15 novembre 1493 par Christophe Colomb, "Boriquen" ou "Terre du Seigneur" fut baptisée San Juan Baptista. L'île était alors peuplée d'environ 600 000 indigènes, des tainos et des indiens Arawak, qui furent peu à peu exterminés par les conquistadors blancs, paysans andalous arrivés sous le commandement de Juan Ponce Léon en 1508 qui choisirent de s'installer à San Juan. L'île prend alors le nom de Puerto Rico. Après que les indigènes aient été réduits en esclavage, commença l'afflux d'esclaves venus d'Afrique. La culture de la canne à sucre et du tabac firent par la suite la prospérité de Puerto Rico au point que les Anglais tentèrent vainement de s'en emparer en 1595, suivis par les Hollandais en 1625 sans plus de succès. Au 17ème et 18ème siècle Porto Rico était le principal centre de ravitaillement de l'Espagne en produits coloniaux mais aussi un important relais de contrebande entre colonies espagnoles et anglaises.

Voyage histoire Porto Rico : de l'Espagne aux Etats-Unis

Restée soumise à l'Espagne jusqu'à la guerre hispano-américaine de 1898, l'île fut, après 400 ans, cédée, aux États-Unis, à la suite de la victoire américaine, comme le furent également Cuba et les Philippines en vertu du traité de Paris de 10 décembre 1898. Les Portoricains obtinrent dès 1917, la citoyenneté américaine (juste à temps pour combattre durant la 1ère Guerre Mondiale) et le droit d'élire leur gouverneur en 1948. La constitution ratifiée le 3 mars 1952 fait de Porto Rico, un état libre associé aux États-Unis, rejetant ainsi le terme de "colonie". La deuxième moitié du 19ème siècle est marquée par le combat des Portoricains pour obtenir leur autonomie et se poursuivit pour faire, du statut de l'État, dès les années 50, le principal thème politique du pays. Deux positions se détachent, l'indépendance ou l'intégration aux États-Unis en tant que 51ème état fédéré. Malgré 3 référendums (1967-1993 et1998), le statut d'État Libre Associé aux États-Unis n'a jamais été modifié, le peuple ayant choisi de rester dans le Commonwealth.

Guide géographie Porto Rico - Antilles

Guide vacances géographie - Porto Rico : le territoire

A 1610 km au sud-est de la Floride, entre la République Dominicaine à l'Ouest et la Martinique, la Guadeloupe et les Iles Vierges à l'Est, Porto Rico d'une superficie de 9104 km2, ressemble à un rectangle d'environ 180 km de long sur 65 km de large. Elle est la plus petite et la plus à l'Est des îles formant les Grandes Antilles. Porto Rico comprend également deux petites îles à l'Est, Vieques et Culebra, la petite isla Mona à l'Ouest, surnommée le «Galapagos des Antilles», et des centaines d'îlots inhabités. Porto Rico totalise avec tous ces territoires, entre 500 et 700 km de côtes baignées au Nord par l'Océan Atlantique et au Sud par la mer des Caraïbes.
L'île est en majorité montagneuse avec en son centre la Cordillera Central culminant à 1338m avec le Cerro La Punta. De chaque côté de cette cordillère le littoral se caractérise par des plaînes côtières abritant les villes principales comme la capitale San Juan au Nord, l'un des plus grands ports des Caraïbes, Mayagüez à l'Ouest et Ponce au Sud, dans une zone plus sèche. Sous terre, le Rio Camuy forme le 3ème plus grand cours d'eau souterrain au monde d'où la présence d'innombrables grottes et puits naturels.

Guide géographie Porto Rico : climat, faune et flore

Porto Rico comptait 36 551 018 habitants en 2012 parlant en majorité espagnol puis anglais. Le climat est doux toute l'année avec des températures moyennes comprises entre 24 et 30° la journée. De mai à novembre la saison des ouragans amène un temps chaud, humide et venteux. Les montagnes offrent un climat plus frais que sur le littoral sans pour cela recevoir le moindre flocon de neige, même en hiver ! La production de sucre est depuis longtemps supplantée par la production de lait et l'élevage ainsi que par le tourisme, la plus importante source de revenu du pays.
Porto Rico abrite une biodiversité riche avec près de 240 espèces d'arbre dont l'acajou et les orchidées. L'île abrite également quelques espèces animales emblématiques comme le perroquet de Porto Rico ou la grenouille coqui, un minuscule batracien ne dépassant pas 2 cm à l'âge adulte.

Guide loisirs Porto Rico - Antilles

Guide touristique loisirs Porto Rico gratuit : découvrir le patrimoine

A Porto Rico, découvrir les villes de patrimoine est incontournable, avec tout d'abord la visite de San Juan, classée par l'Unesco, en parcourant la partie coloniale espagnole et les ruelles de ses vieux quartiers, les forteresses d'El Moro ou Fortaleza et les remparts de la cité avec une halte sur la plaza de Hostos où la concentration d'artisans attire bon nombre de curieux. San Juan est riche de musées, Pablo Casals, le musée d'Art historique, d'art africain, Casa Blanca ou encore le musée Las Americas. Les amateurs de rhum ne manqueront pas la visite de la distillerie de Bacardi. Le quartier de Contado, animé jusque très tard dans la nuit compte de nombreux bars et restaurants, quant à Sojo, le quartier branché de San Juan, pour sortir et s'amuser, on ne peut rêver mieux !
Ponce, deuxième ville du pays séduira en son centre, les amateurs de belle architecture fin 17ème siècle, ses bâtisses coloniales richement décorées et ses angles de rue incurvés, sa cathédrale Notre-dame-de-Guadeloupe, ses musées. On y découvre aussi, par curiosité, la plus belle caserne de pompiers au monde.... Un détour à San German, jolie bourgade de type méditerranéen et Mayaguez, 3ème ville du pays complétera la découverte des villes du pays.

Guide touristique gratuit loisirs Porto Rico - Antilles : les espaces naturels

En dehors des villes, Porto Rico offrent d'autres attractions pour les amoureux d'espaces naturels. La forêt de Guanica, réserve internationale de biosphère, l'île Caja de Muertos ou l'Ile Mona, des îles inhabitées classées en tant que réserves naturelles. La réserve d'El Yunque (Caribbean National Forest) s'étendant sur 11200 hectares permet de découvrir plus de 400 espèces d'arbres au coeur d'une magnifique forêt tropicale. On visite aussi les petits archipels comptant les îles de Vieques, Culebra, Culebrita, des îles nonchalantes aux superbes récifs coralliens, terres d'accueil des oiseaux et des tortues venant pondre, où la vie s'écoule tranquille au rythme de la pêche et ... des visiteurs.
L'île compte également une multitude de plages paradisiaques comme Condado et Isla Verde à la sortire de San Juan, Luquillo au nord-est de l'île, Playa Santa ou Boqueron Beach et Flamenco beach, le nec plus ultra en terme de plages, sur Culebra.
Non loin de Rincon, le phare permet grâce à des plates-formes d'observation d'admirer baleines à bosses et dauphins. Les adeptes de pêche traqueront le marlin bleu, le thon ou le tarpon au large de la côte sud lors de sorties organisées à la journée ou demi-journée. San Juan est le principal port pour la location de bateaux spécialisés dans la pêche hauturière.

Guide du tourisme transports Porto Rico

Guide touristique gratuit transports Porto Rico - Antilles : une île bien desservie

Porto Rico est l'île la plus accessible des Caraïbes. Un vol au départ de Paris dure entre 8h30 et 12 heures en fonction des escales. L'aéroport de San Juan est desservi par de nombreux vols en provenance de la plupart des villes des Etats-Unis dont Miami et les autres îles des Caraïbes. Il existe également des vols intérieurs depuis San Juan pour rejoindre les îles de Vieques et Culebra, les îles Vierges américaines et anglaises, ou pour rallier Ponce et Mayagüez. L'aéroport Luis Munoz Marin à San Juan, en lisière Est de la ville, propose des location de voitures et un service de bus et taxi pour rejoindre le centre-vile.
Le ferry est aussi un moyen de transport très apprécié pour rejoindre la république Dominicaine (St Domingue) ou les îles Vierges américaines (St Thomas) mais surtout pour se déplacer sur les îles environnantes, avec pour certaines liaisons pas moins de 4 bateaux par jour.

Guide touristique transports Porto Rico gratuit : s'y déplacer

Pour circuler sur l'île de Porto Rico, la meilleure formule est de louer une voiture à des tarifs très abordables auprès d'une des nombreuses agences internationales représentées sur l'île. Un permis national suffit. Si le réseau routier est très bien entretenu sur les grands axes, les routes secondaires sont souvent parsemées de nids de poules indiqués souvent par un cercle orangé. De nouveaux tronçons de route permettent depuis peu de faire le tour complet de l'île. Les transports en commun proposent des minibus (publicos) jusqu'à 15 places qui desservent toutes les villes et s'arrêtent à la demande. Ils peuvent effectuer un détour pour déposer ou prendre quelqu'un avec un supplément tarifaire souvent très cher. Il est à noter que les publicos ne desservent pas les abords des plages. Les taxis proposent des itinéraires touristiques assortis d'un tarif fixe et restent principalement localisés sur une ville en particulier.

Conseils pratiques Porto Rico - Antilles

Guide touristique Porto Rico et conseils pratiques : formalités et précautions

Pour venir à Porto Rico un visa valide au minimum 6 mois après le départ est exigé. Les personnes possédant un passeport biométrique peuvent entrer sans visa. On rappelle que Porto Rico est un État libre associé aux États-Unis, de ce fait, il est obligatoire de demander l'autorisation électronique ESTA (14 $) au minimum 72 heures avant le départ.
Porto Rico ne pose pas de problème sanitaire. Il est cependant préférable d'être à jour des vaccinations de base et notamment de l'hépatite A. L'eau du robinet est propre à la consommation mais il est néanmoins recommandé de privilégier l'eau en bouteille lorsque l'on voyage en dehors des villes. Une bonne assurance médicale est à prévoir car les soins peuvent s'avérer très chers. Il est conseillé de se protéger des moustiques pour prévenir la dengue. Les moustiques sévissent beaucoup en ville et dans les régions périurbaines, à l'aube et juste avant le crépuscule, pendant et après la saison des pluies.

Guide et conseils pratiques Porto Rico - Antilles : usages courants

Porto Rico en tant que membre du Commonwealth n'impose pas de taxe sur le rhum. Le visiteur peut donc ramener autant d'alcool qu'il le souhaite. Au restaurant ou au café on laissera un pourboire d'environ 10-15 % de la note. Dans les bars ou pour les porteurs cette pratique n'est pas obligatoire mais sera très appréciée par un personnel pas toujours bien payé. En ce qui concerne les taxis...c'est au bon vouloir des passagers !
Quelques usages sont courants à Porto Rico comme celui d'éviter de manger un plat à emporter en marchant. Cette pratique n'est pas convenable car il est d'usage à Porto Rico de manger uniquement sur place ou chez soi. Pour la conduite, les comportement des portoricains au volant sont très fantaisistes. Les distances sont indiquées en kilomètres mais les panneaux de signalisation affichent des miles par heure (mph). La vitesse est limitée à 25 mph en ville, à 35 sur les petites routes, 50 sur les axes importants et 65 sur les autoroutes. On reste prudent en laissant les voitures dans des stationnements sécurisés et non en pleine rue où les vols ne sont pas rares. En règle générale on évitera d'étaler ses «richesses»....

Carnet de route Porto Rico - Antilles

Guide et carnet de route Porto Rico - Antilles : la côte Nord / Nord-Est et Sud-Est

Un séjour à Porto Rico passe immanquablement par San Juan qui mérite au moins une journée de visite. Une ville entourée de remparts et de forteresses offrant par ailleurs une belle architecture coloniale. On continue le circuit dans l'arrière-pays plus à l'ouest vers le site de Camuy, une région au relief déchiqueté, aux formations calcaires souterraines incroyables réunies dans un cadre tropical. On pourra descendre en visites accompagnées dans les nombreuses grottes. La côte Nord-Est permet également de découvrir la forêt d'El Yunque pour une randonnée à travers la forêt tropicale en grimpant jusqu'au sommet à 1065m. L'itinéraire reprend ensuite vers Farjado, non pour l'intérêt de la ville mais pour son emplacement idéal pour partir à la découverte des îlots que sont Cabezas de San Juan et Palominos, des sites propices à la plongée. La suite du périple se poursuit par un embarquement pour Culebra et l'île de Vieques. Cette dernière, bien qu'occupée en grande partie par l'armée américaine offre aux adeptes de farniente quelques unes des plus belles plages de toutes les Caraïbes comme Red Beach, Navion, Blue Beach... Après cette incursion et un retour sur le continent on se dirigera vers la côte sud-est, sauvage et beaucoup moins fréquentée que la côte nord en passant par Humacao, Yabucoa. On terminera l'itinéraire par une halte à Patillas, un petit village ravissant à une heure de route de Ponce sur la côte sud-est.

Guide touristique Porto Rico et carnet de route : côte sud et sud-ouest

Le circuit regroupant toutes les curiosités de la côte sud et ouest de l'île comprendra également l'incontournable visite de San Juan où l'on restera 2 jours. On traversera l'île en direction de Ponce surnommée la «ville des musées», tout au sud. Une ville à l'architecture coloniale colorée, teinté d'influence «Art nouveau». On mettra ensuite le cap à l'ouest vers Guanica, la plus belle réserve des Caraïbes et classée par l'Unesco. On visitera également San German, une petite ville coloniale colorée au charme indéniable, célèbre pour son phénomène rare de bioluminescence à Phorphorescent Bay. Cette curiosité est due à la présence de micro-organismes dans cette baie peu ordinaire. En repartant vers l'Ouest on atteindra Mayagüez qui permettra de s'offrir une escapade sur la Isla Mona, les «Galapagos de Porto Rico», un véritable refuge pour les oiseaux, les tortues marines et pour une espèce d'iguane pouvant atteindre 1,20 m de long. Un véritable paradis écologique ! En remontant vers Rincon, Isabella et Aguadilla on rejoint des spots de surf réputés et de superbes sites de plongée.

Guide du tourisme activités sportives Porto Rico

Guide touristique gratuit activités sportives Porto Rico - Antilles : les sports nautiques

Les sports nautiques sont évidemment très pratiqués à Porto Rico, avec tout d'abord la plongée et le snorkelling au large des îles Vierges dans les récifs coralliens et autour de Culebra où le site d'Humacao permet de plonger au milieu de grottes et rochers sous-marins et de rencontrer des dauphins. Sur l'ile de Porto Rico la côte nord-ouest offre une excellente visibilité sous-marine en été et la côte sud-ouest toute l'année. Les plongeurs débutants se retrouveront à San Juan à la Pocita Underwzter Park et au Condado Reef, des centres accueillant novices et plongeurs en formation.
Pour explorer les récifs, la pratique du kayak de mer s'est très étendue et peut se pratiquer sans expérience à la seule force des bras ! On s'y adonne à Laguna Grande près de Fajardo, aux Bahias Fosforescentes de Vieques et près de Guanica.
Entre Rincon et Isabela on trouvera les meilleurs spots de surf et les sites les plus prisés par les véliplanchistes.

Guide vacances activités sportives - Porto Rico : sur terre

Sur terre, la pratique des sports est tout aussi variée. La randonnée rassemble petits et grands marcheurs dans la forêt d'El Yunque, la forêt de Toro negro, du Maricao et de Carite. On tente le Big Tree Trail pour atteindre les chutes de la Mina, et pour les plus courageux, l'ascension de El Toro un sommet s'élevant à 1065 mètres d'altitude.
Porto Rico permet également de s'adonner à l'équitation en balades organisées le long des plages et dans les parcs ou sentiers forestiers. On s'essaie au golf à travers une vingtaine de parcours accessibles aux amateurs. Dans le Nord de l'île, Rio Camuy Park, une rivière souterraine est le paradis des spéléologues chevronnés ou amateurs qui seront accompagnés de guides du parc, sur un territoire comptant près de 200 grottes !