Voyage République Dominicaine

Guide République Dominicaine

Voyage République Dominicaine Voyage République Dominicaine Voyage République Dominicaine Voyage République Dominicaine

Guide touristique République Dominicaine - Antilles : une île au goût de paradis sucré

A 8500 km à l'Ouest de la France, s'étale une île au goût de paradis sucré, aux effluves de fleurs et de rhum, un pays doux et tranquille... la République Dominicaine, qui partage avec Haïti la légendaire île d'Hispaniola sur laquelle accosta Christophe Colomb en 1492. Si la République Dominicaine ne brille pas par ses trésors architecturaux, hormis dans sa capitale Saint-Domingue, première cité européenne du Nouveau Monde, c'est qu'elle cache d'autres richesses, à commencer par ses infinies plages de sable blanc bordées de cocotiers et d'une mer turquoise, ses villages de pêcheurs et son climat toujours ensoleillé. Si les côtes Nord et Sud de l'île sont une destination de choix pour les plaisirs balnéaires, l'intérieur des terres offre d'autres richesses naturelles, des lacs salés, des massifs montagneux verdoyants, des vallées et des forêts luxuriantes, des villages presque inaccessibles, des petits ports de pêches et le mystère de ses mangroves... Un cocktail exotique qui séduira tous ceux qui souhaiteront délaisser le frémissement des cocotiers pour s'aventurer plus loin dans l'île.

Guide de voyage République Dominicaine - Antilles : la première destination touristique des Caraïbes

En République Dominicaine on aime la fête. Cette passion particulièrement communicative anime un peuple pourtant aux prises avec la misère pour sa majorité. Dans cette île des Antilles, on prend le temps de vivre, de partager les traditions et les coutumes locales, de s'enrichir au contact d'une population qui chante et danse au son du Merengué ou de s'imprégner des airs mélo de la Bachata. La République Dominicaine est ainsi devenue la première destination touristique des Caraïbes, une promesse de dépaysement total, gage d'un séjour inoubliable.

Guide du tourisme gastronomie République Dominicaine

Guide voyage gastronomie - République Dominicaine : une cuisine latine savoureuse et originale

La gastronomie dominicaine ne peut renier ses origines latines. Elle se compose principalement de haricots rouges et de riz, éléments de base, de viande (chèvre, b?uf, porc), de poissons et de fruits de mer (crevettes, crabes, langoustes) cuisinés grillés, au four ou à la créole. Un peu grasse parfois, souvent épicée, elle n'en est pas moins savoureuse et originale. Les produits locaux tels que le yucca, la banane plantain, l'ananas ou le cacao sont très fréquemment utilisés. La Bandera, repas typique et plat national, est un ragoût de viande avec du riz blanc, des haricots rouges, de la banane plantain frite et de la salade. On déguste également le sancocho (ragoût de 7 viandes différentes), le chivo guisado, (viande de chèvre marinée avec des poivrons, des oignons et de l'ail) ou le pica pollo, le plat le plus consommé et que l'on trouve partout, un poulet frit à la mode dominicaine et servi avec des bananes plantain frites. Dans les familles les plus modestes, la soupe est un mets consistant mêlant viandes et légumes.

Guide vacances gastronomie - République Dominicaine : découvrez « El Chaca »

Parmi les principaux plats sucrés on citera "El Chaca", un dessert à base de maïs préparé avec du lait de noix de coco, du sucre et de la cannelle, le "Dulce de Coco", une préparation crémeuse à base de coco et la "Arepa", un gâteau de maïs à déguster avec du lait.
La culture de la canne à sucre et la distillation du rhum sont ancrés dans la tradition dominicaine. Le rhum Barcelo est l'un des plus goûteux, quant au Matusalem, banni de Cuba après la révolution castriste, il est entré en République dominicaine pour devenir une marque incontournable. L'autre boisson traditionnelle typique est le Mamajuana, faite à base de feuilles, d'herbes et de racines macérées avec du rhum, réputée pour donner de la force aux hommes.

Guide culture - République Dominicaine

Guide culture République Dominicaine - Antilles gratuit : Merengue et Bachata

Genre musical typiquement dominicain, le ?merengue?, sorte d'opium du peuple, trouve son origine dans l'île au milieu du 19ème siècle. Cette musique particulière jouée traditionnellement avec un accordéon, un tambour à deux membranes et une guira (sorte d'instrument métallique), aux paroles égrillardes, a progressivement pris le pas sur la tumba francesa, une musique propre à la période coloniale. La manière de danser le merengue, plutôt suggestive, a beaucoup choqué la bourgeoisie blanche lorsque cette musique rythmée, aux sonorités africaines, plutôt rurale est apparue. Le merengue d'aujourd'hui est produit par des cuivres, des guitares et des accordéons et s'apparente à la salsa cubaine. Il donne lieu à 2 festivals dans l'année. Le plus endiablé se déroule à Saint-Domingue fin juillet/début août et réunit les plus grands noms de la spécialité (chanteurs et danseurs), le second a lieu à Puerto Plata, la première semaine d'octobre. La Bachata est également une musique populaire mais aux rythmes plus lents et aux sonorités plus romantiques.

Guide culture République Dominicaine : les carnavals

Les Carnavals sont une tradition solidement ancrée dans la culture de la République Dominicaine et permettent de découvrir ce peuple qui adore la fête, qui chante et danse en inondant les rues de masques colorés, de musiques et de danses. Au nombre de 2 par an, le premier (et le plus endiablé), a lieu en février et commémore chaque année l'indépendance du pays. Trait d'union de 3 cultures celle des indiens Taïnos, des Espagnols et des Africains, le carnaval qui dure tout le mois de février atteint son paroxysme le 27. Un deuxième carnaval a lieu le 15 août pour l'anniversaire de la restauration de la République.

Guide histoire - République Dominicaine

Guide touristique histoire République Dominicaine gratuit : à l'origine, les indiens Taïnos

Il y a plus de 500 ans, la République Dominicaine était habitée par la pacifique tribu d'Indiens Taïnos, les premiers habitants de l'île. Christophe Colomb accosta sur l'île Quisqueya en 1492 et la baptisa Hispaniola. Dès lors commence la colonisation de l'Amérique par les Européens. Dès la fin du 17ème siècle, l'Ouest de l'île tombe aux mains des Français. Le reste du territoire leur est définitivement acquis en 1795, lors de la prise de Saint Domingue. Le 27 février 1844 l'île acquiert enfin son indépendance en devenant la République Dominicaine sous le commandement de Juan Pablo Duarte, activiste politique et indépendantiste dominicain.

Voyage histoire République Dominicaine : dictature et guerre civile

Les années qui suivirent verront ensuite une succession de gouvernements fragiles avant l'établissement d'une dictature menée par Rafael Leonidas Trujillo en 1930. Ce dernier se maintient au pouvoir durant 30 années jusqu'à son exécution en 1961. Les premières élections libres eurent lieu en 1962 avec l'élection de Juan Bosch à la présidence. Renversé 7 mois plus tard, l'île plonge dans une guerre civile avant de tomber sous domination nord-américaine de 1966 à 1978. L'île fut ensuite marqué par 2 fois par la présidence de Joaquim Balaguer. Depuis 2008, Leonel Fernandez (Parti pour la Libération Dominicaine) assure la présidence du pays.

Guide géographie République Dominicaine - Antilles

Guide touristique gratuit géographie République Dominicaine - Antilles : le territoire

Au coeur des Caraïbes, entre Porto Rico et Cuba, la République Dominicaine s'étale sur les deux tiers de l'ile d'Hispaniola dans sa partie orientale, l'autre tiers étant occupé par Haïti. L'île possède une superficie de 48 198 km2 et s'étend sur 286 km du Nord au Sud et 390 km d'Est en Ouest. Bordée par 1288 km de côtes paradisiaques avec au Nord l'océan Atlantique et au Sud la Mer des Caraïbes, la République Dominicaine offre un paysage varié de montagnes sur près de la moitié de sa superficie, de plaines agricoles, de vallées et de plages bordées de cocotiers. L'île est traversée par trois chaînes de montagnes et par 2 fleuves principaux le Yaque del Norte long de 308 km et le Yuna de 210 km. Le pays abrite à la fois le point le plus haut des Antilles, le Pico Duarte à 3175 m au-dessus du niveau de la mer et le point le plus bas, le lac Enriquillo à 44 m en-dessous. En République Dominicaine, l'espagnol, langue officielle, est parlé par 99 % d'une population qui compte 9 000 000 habitants.

Guide vacances géographie - République Dominicaine : climat, flore et faune

Les températures oscillent entre 19 et 34° C sur toute l'année avec une moyenne de 26°C. Le climat est humide avec de fortes chaleurs en août et des températures plus fraîches en janvier et février. La saison des pluies a lieu d'octobre à mai dans le Nord et de mai à octobre sur la côte sud avec une saison propice aux ouragans de juin à septembre. La République Dominicaine abrite une flore variée comptant près de 300 variétés d'orchidées, des bougainvilliers, la fleur nationale, des hibiscus sauvages, du jasmin et des arbres fruitiers tels que avocatiers, mandariniers, papayers, manguiers, bananiers.... Côté faune on trouve des baleines à bosses entre janvier et mars, des tortues, des crocodiles, des flamants roses et des iguanes dans la région du lac Enriquillo et de la laguna Oviedo, des serpents, pélicans et perroquets.

Guide loisirs République Dominicaine - Antilles

Guide touristique loisirs République Dominicaine : découvrir les villes

Saint-Domingue, capitale aux belles maisons coloniales, fait partie des villes incontournables pour tout visiteur en République Dominicaine. La visite du musée Taïnos en hommage aux aborigènes qui peuplaient l'île 2000 ans avec JC, de la cathédrale Santa Maria la Manor la plus ancienne de toute l'Amérique dans le vieux quartier de St Domingue, du Faro, musée dédié à Christophe Colomb qui marqua la ville de son empreinte et la balade le long du Malcon, un bras de mer d'environ 15 km sont des loisirs à ne pas manquer. A Puerto Plata que surplombe le Mont Isabel de Torres on découvrira une ville aux belles maisons de bois de style victorien. Santiago, seconde ville du pays, au centre de l'île d'Hispaniola est une ville dynamique et très animée le soir notamment à Calle El Sol, sa rue principale bordée de commerces et de restaurants. La région est le berceau du tabac et du rhum. Les amateurs de cigares ne manqueront pas le Museo del Tabaco qui leur révélera les secrets de fabrication des cigares, un musée unique en son genre. On visitera également les rhumeries nombreuses sur l'île.

Guide touristique gratuit loisirs République Dominicaine : admirer la nature

Côté paysages, les côtes dominicaines offrent de grands classiques, des paysages de carte postale, comme Punta Cana, Boca Chica, la Romana, Puerto Plata ou Bayahibe, un joli village de pêcheurs transformé en station balnéaire. L'île Saona à l'extrême sud-est ou la presqu'île de Samana sont de hauts lieux touristiques connus pour être les plus beaux du pays.
Dans le sud-ouest, le lac Enquirillo ou la lagune de Oviedo permettent lors de promenades en bateau, de découvrir une faune variés d'animaux tels que crocodiles, iguanes ou flamants roses. Au sud de la baie de Samana, le parc de Los Haitises accessible seulement en bateau abrite dans une immense mangrove une faune particulière faite de hérons et de pélicans et dans des grottes, des peintures rupestres laissées par les premières tribus d'indiens qui ont habité l'île. Ceux qui viendront en hiver (entre janvier et mars) auront le privilège de pouvoir admirer les baleines à bosses venant mettre bas sur la presqu'île de Samana.

Guide du tourisme transports République Dominicaine

Guide touristique gratuit transports République Dominicaine - Antilles : y aller

Saint-Domingue (Las Americas International Airport) est le premier aéroport international de la République Dominicaine. L'autre aéroport Joaquin Balaguer International Airport est essentiellement axé sur les vols intérieurs. Le temps de vol pour rejoindre la République Dominicaine au départ de Paris est d'environ 9 heures. L'île compte 5 autres aéroports internationaux, à Punta Cana à 10 minutes de la ville, à Puerto Plata à 20 minutes du centre-ville, à La Romana, à Samana et Santiago à 15 minutes du centre. On peut également venir en République dominicaine en bateau en accostant sur l'un des ports accueillant les bateaux de croisière, Saint-Domingue, la Romana, sur l'île de Cataline et dans la baie de Samana. On trouve également de nombreux ports de plaisance dont Cap Cana Marina, le plus grand des Caraïbes.

Guide transports République Dominicaine - Antilles gratuit : s'y déplacer

Les principales villes sont desservies quotidiennement par Air Santo Domingo, la seule compagnie assurant les vols intérieurs. Il existe une dizaine d'aéroports, soit sur presque tous les sites touristiques de l'ile, permettant de se déplacer en moins d'une heure depuis tous les coins du pays. On peut également circuler en bus à travers un réseau bien organisé. Parmi les compagnies, Metro Bus et Caribe Tours permettent de voyager dans de bonnes conditions à des tarifs très abordables. Pour voyager de manière plus pittoresque on empruntera les ?guas-guas?, des minibus, genre de camionnettes que l'on hèle du bord de la route. Il est également possible de louer une voiture en se méfiant cependant de la conduite des Dominicains qui doublent indifféremment par la droite ou par la gauche et ne s'arrêtent pas toujours au feu rouge ! Les taxis permettent de se déplacer partout mais sont rarement munis de compteur. Il convient de s'entendre sur le prix de la course avant le départ. En République Dominicaine on peut aussi se déplacer sur des distances assez courtes, en conchos, des motos-taxis, présentes en villes ou dans les campagnes. Les chauffeurs-motards roulent généralement très vite, les passagers ne portent pas de casques et ne sont en principe pas assurés mais les sensations sont garanties !

Conseils pratiques République Dominicaine - Antilles

Guide et conseils pratiques République Dominicaine - Antilles : vie pratique

Pour venir en République dominicaine depuis la France, un passeport en cours de validité ou une carte nationale d'identité suffisent. Pour visiter le pays aucun visa n'est exigé, seulement une carte touristique (Tarjeta de Turismo) à demander auprès des 2 consulats dominicains en France (Paris et Marseille). La carte touristique peut également être obtenue directement à l'aéroport lors de l'arrivée. Son coût est de 10 $. La devise officielle de la République dominicaine est le peso dominicain ($RD). Les carte de crédits sont acceptées dans la plupart des sites touristiques qui sont également tous dotés de distributeurs automatiques.

Guide touristique République Dominicaine et conseils pratiques : bon à savoir

Les Dominicains sont très sensibles à la politesse qui revêt une grande importance dans les rapports sociaux. Avant d'engager une conversation ou de demander un renseignement il est important de saluer son interlocuteur ou une assistance en pénétrant dans un lieu public. La tenue vestimentaire et l'apparence comptent également beaucoup. Les habitants de l'île font beaucoup d'effort pour s'habiller le mieux possible en dépit de leurs faibles revenus. Il est conseillé pour ne pas les heurter de toujours choisir une tenue simple mais correcte, d'éviter le port du short dans les bâtiments officiels et de manière plus générale, une tenue débraillée.

Carnet de route République Dominicaine - Antilles

Guide et carnet de route République Dominicaine - Antilles : découvrir la partie Est de l'île

Un itinéraire de 5 jours à 1 semaine permettra de découvrir toute la partie Est de la République Dominicaine. Au départ de Saint-Domingue après voir visité le vieux quartier, la cathédrale, la forteresse, la casa Reales, la plaza Colon et le musée de Christophe Colomb on continue sur Boca Chica, une plage très populaire à Cap Caucedo à environ 30 km à l'Est de St Domingue. Une halte farniente et plongée bien agréable. En continuant sur Bayahibe on s'arrêtera dans ce pittoresque hameau de pêcheurs aux simples maisons de bois et aux plages paradisiaques. On prévoira une excursion en bateau jusqu'à l'île Saona aux eaux cristallines et à la beauté sauvage. La prochaine étape, à la pointe Sud-Est sera Punta Cana, célèbre pour ses immenses plages de sable blanc et fin. On ne manquera pas une des plus célèbres attraction de l'endroit, le Manati Park, un parc aquatique peuplé de dauphins avec lesquels les touristes peuvent nager. On remontera ensuite vers Las Terrenas pour découvrir la cascade del Limon et si la saison le permet (entre janvier et mars) l'occasion sera trop belle d'aller voir les baleines.

Guide touristique République Dominicaine et carnet de route : le sud-ouest pour un tourisme écologique

Le Sud-Ouest de la République Dominicaine n'est pas très connu des touristes, cependant, les passionnés de tourisme écologique ou qui recherchent une autre manière de visiter la République dominicaine seront définitivement conquis par la profusion de trésors naturels que recèlent cette partie de l'île. L'itinéraire commence par la visite de St-Domingue sur 2 jours et continue ensuite vers le sud pour La Descubierta à travers des paysages de canyons et de cactus pour arriver au Balneario Las Marias de Neyba, pour se rafraîchir dans des piscines naturelles d'eaux soufrées. La prochaine étape sera le lac Enriquillo, la plus grande étendue d'eau de la République Dominicaine avec une visite en bateau pour apercevoir les crocodiles avant d'accoster sur Cabritos, une petite île. En reprenant la route jusqu'à Barahona on emprunte une route côtière, la plus belle du pays entre des collines verdoyantes et une mer turquoise. Barahona à mille lieux du tourisme de masse est un paradis de l'écotourisme, un véritable paradis caché qui séduira les amoureux de nature. On continuera le circuit jusqu'à la lagune d'Oviedo, pour observer les nombreuses espèces d'oiseaux et visiter l'île peuplée d'iguanes.

Guide activités sportives - République Dominicaine

Guide activités sportives République Dominicaine - Antilles gratuit

La république dominicaine est la terre de prédilection de nombreuses manifestations sportives et tournois internationaux. On citera notamment les championnats de kitesurf et de planche à voile à Cabarete, de golf à Punta Cana ou de pêche à Cabeza de Toro. Cependant la grande tradition sportive de l'île reste le base-ball. Entre octobre et janvier, les matches de base-ball de la Ligue Dominicaine, la meilleure après la ligue majeure de base-ball des Etats-Unis, sont nombreux et méritent d'être vus ne serait-ce que pour découvrir la ferveur des supporter dominicains. La République Dominicaine, met aussi le golf à l'honneur en possédant le plus grand nombre de parcours de toutes les Antilles dont les plus célèbres à Punta Cane, Puerto Plata ou la Romanan.

Guide activités sportives - République Dominicaine : sports nautiques, d'eau vive et randonnées

Sur les kilomètres de plages bordant les côtes dominicaines on pratique la planche à voile et le surf tout particulièrement au Nord et à l'Est de l'Ile. La plongée sous-marine avec et sans bouteille est un loisir sportif très répandu notamment à Boca Chica et Bayahibe, depuis Juan Dolio ou Cabarete pour découvrir les coraux et poissons multicolores. Depuis Boca Chica on profitera d'excursions organisées pour la pêche en haute mer. Les adeptes d'activités sportives sur la terre ferme se tourneront vers la randonnée à pratiquer dans les massifs montagneux de l'intérieur. Les parcs nationaux Armando Bermudez et José del Carmen Ramirez offrent de superbes randonnées sur des pistes bien balisées jusqu'aux sommets du Pico Duarte, à 3175 m, le sommet le plus haut de Caraïbes, le Pico la Pelona (3087 m) ou le Pico La Rucilla (3045 m). On pratiquera également la randonnée dans la Valle del Tetero à la végétation spectaculaire qui permettra d'admirer par la même occasion des sculptures rupestres précolombiennes. Ce massif montagneux se prête également à la pratiques des sports d'eaux vives grâce aux nombreux cours d'eau qui viennent y prendre leur source.