La compagnie Southwest Airlines

Première compagnie aérienne à avoir développé le concept du low-cost aux Etats-Unis, Southwest Airlines a succédé à Air Southwest en 1971. Basée à Dallas, au Texas, elle est à ce jour le premier transporteur aérien américain, opérant plus de 3200 vols par jour. N'effectuant que des vols intérieurs, la compagnie aérienne Southwest Airlines assure la desserte de plus de 70 villes dans 34 états américains. Depuis les aéroports de Baltimore ou de Chicago, avec un vol Southwest Airlines, rejoignez dans la plus grande sérénité l'une des nombreuses destinations proposées.

Choisir la compagnie aérienne américaine Southwest Airlines est la garantie d'un vol en toute sécurité à bas prix

.

Avec une flotte de 685 appareils, la compagnie aérienne américaine détient le plus grand nombre de Boeing 737 au monde. En réservant un billet avec Southwest Airlines vous bénéficierez d'un service de qualité et d'une grande fiabilité.
  • Southwest Airlines
  • Southwest Airlines
  • Southwest Airlines
  • Southwest Airlines
  • Southwest Airlines
Voldiscount.com permet de trouver les tarifs les plus avantageux pour la réservation de votre billet d'avion Southwest Airlines. L'agence est la référence pour économiser et comparer les tarifs de vols Southwest Airlines discount. Pouvoir faire un choix réfléchi sans avoir à chercher pendant des heures et profiter des prix les plus bas, c'est l'avantage qu'offre Voldiscount.com pour votre vol sec sur la compagnie Southwest Airlines. Grâce au comparateur de billets d'avion de Vol Discount, il suffit d'entrer une ville et ses dates et on trouve, en un clic, une multitude de possibilités de réservation sur Southwest Airlines. Voyager sans se ruiner, c'est possible, et acheter un billet d'avion Southwest Airlines avec un comparateur est la meilleure solution pour profiter des tarifs les plus bas du moment de la compagnie.

Avis Southwest Airlines : 16 / 20 (9 avis)
Votre avis sur Southwest Airlines :

Actualités Southwest Airlines et autres compagnies aériennes

  • 11/06/2016 14h00
    Cuba devrait prochainement accueillir 6 compagnies américaines

    Comme on le sait, les États-Unis et Cuba veulent renouer leur relation économique. Cette volonté passe par des accords à conclure au niveau du transport aérien. Ainsi, le DoT (Departement of Transport) aux États-Unis vient d’autoriser 6 compagnies locales à programmer des vols vers le pays de Fidel Castro. Notons qu’aucune des nouvelles liaisons envisagées ne concerne La Havane.

    Tout d’abord, il y aura American Airlines qui pourra proposer 5 nouvelles destinations cubaines au départ de Miami : Santa Clara (2 vols par jour en Boeing 737-800), Holguin (2 vols par jour en B737-800), Matanzas (2 vols par jour en Airbus A319), Camaguey (un vol par jour en A319) et Cienfuegos (un vol par jour en A319).

    Ensuite, c’est Frontier Airlines qui va programmer deux nouvelles lignes au départ de Chicago O’Hare : Santiago de Cuba (un vol par jour) et Matanzas (un vol par semaine). Elle en programmera aussi 3 autres au départ de Philadelphie : Camaguey (à raison de 4 vols hebdomadaires), Santa Clara (3 vols hebdomadaires) et Matanzas (un vol hebdomadaire). Pour le transport, Frontier Airlines fera confiance à des A320.

    JetBlue, quant à elle, aura droit à 3 nouvelles lignes au départ de Fort Lauderdale, avec à chaque fois des dessertes quotidiennes en A320 : Camaguey, Santa Clara et Holguin.

    Silver Airways sera la plus gâtée puisqu’elle a reçu les permissions nécessaires pour mettre en place 9 nouvelles routes au départ de Fort Lauderdale (des dessertes tout effectuées en Saab 340 (34 places) : Holguin (un vol par jour), Santa Clara (un vol par jour), Santiago de Cuba (un vol par jour) Camaguey (5 vols par semaine), Matanzas (4 vols par semaine), Manzanillo (3 vols par semaine), Cayo Coco (3 vols par semaine), Cienfuegos (2 vols par semaine) et Cayo Largo del Sur (un vol par semaine).

    Depuis Fort Lauderdale, Southwest Airlines est avalisée pour mettre en place deux nouvelles lignes opérées en B737-700 (143 sièges) : vers Matanzas (2 vols quotidiens) et Santa Clara (un vol quotidien).

    La dernière compagnie américaine concernée par l’accord est Sun Country Airlines qui pourra déployer ses Boeing 737 vers Santa Clara et Matanzas, au départ de Minneapolis et à raison d’un vol par semaine pour chacune des lignes.

  • Archive : 28/01/2014 08h00
    Premières lignes internationales pour Southwest Airlines

    Cela parait invraisemblable, mais Southwest Airlines, la plus grande compagnie low cost au monde, n’opérait jusque-là aucune desserte internationale, du moins, sous son propre nom. Cette anomalie est désormais réparée puisque la low cost a annoncé 4 nouvelles lignes non régionales.

    Au départ d’Atlanta–Hartsfield Jackson, 2 liaisons quotidiennes seront lancées le 1er juillet prochain. La première sera à destination d’Aruba (départ à 10h45, retour à 15h50) tandis que la seconde sera vers Montego Bay (départ à 12h45 et retour à 15h30). Ses deux routes sont déjà empruntées par Delta Air Lines.

    Les mêmes destinations seront proposées au départ de Baltimore, Aruba bénéficiant encore d’un vol par jour (départ à 8h30, retour à 13h55) tandis que Montego Bay sera desservie 2 fois par jour (départs à 8h40 et 10h35, retours respectifs à 12h et 13h55). Toujours depuis Baltimore, une desserte quotidienne de Nassau sera mise en place (départ à 13h35 et 17h05). Sur ces trois lignes, Southwest Airways sera en situation de monopole.

    La dernière nouveauté conduira encore Southwest Airlines à Montego Bay (un vol par jour avec un départ à 11h35 et retour à 13h25) et Aruba (un vol tous les samedis avec un décollage à 10h15 à l’aller et à 14h15 au retour), mais en partance d’Orlando. La low cost retrouvera à Montego Bay la compagnie JetBlue Airways.

    Jusqu’ici, les seules dessertes internationales proposées par Southwest Airlines se faisaient via sa filiale AirTran.

  • Archive : 17/04/2012 12h00
    AirTran reliera Denver à Cancún

    La compagnie américaine à bas coût AirTran Airways vient de rajouter une nouvelle liaison à son planning. La filiale de Southest Airlines fait désormais la navette entre Denver et Cancún.

    La ligne Denver-Cancun est apparue sur le programme de vols d’AirTran Airways le 16 avril dernier. La low cost vole désormais une fois par jour en Boeing 737-700 (137 sièges) sur l’axe Denver – Cancún. Le départ aller a lieu à 10h40 et le retour à 16h20 (arrivées respectives à 15h25 et 19h30). Une réduction de fréquences sera opérée sur cette route du 8 juillet au 8 août, passant à 4 rotations hebdomadaires (mardi, jeudi, samedi et dimanche), puis du 8 août à début novembre à 2 vols par semaine (le week-end). Sur cet axe, la concurrence vient d’United Airlines et Frontier Airlines.

    La ville de Cancún accueille déjà des vols de la low cost américaine en partance de Baltimore, Milwaukee et Atlanta. Au Mexique, elle projette de mettre en place d’autres lignes à savoir San Antonio – Cancún et San Antonio – Mexico d’ici le 3 juin, Austin – Cancun le 4 juin, Orange County – Los Cabos (ou Mexico) et enfin Chicago – Cancún.

    Pour information, AirTran Airways appartient à Southwest Airlines (la plus grande low cost au monde) depuis 2011. Le processus de fusion entre les deux compagnies arrivera à son terme d’ici 2015. Jusqu’ici, elles ont déjà obtenu une licence d’opération unique et ont mis en commun leur programme de fidélité.

  • Archive : 11/12/2011 09h00
    Southwest Airlines : direction le Mexique

    D’ici mai 2012, la low cost américaine Southwest Airlines volera vers San Jose de Cabo, Cancún et Mexico (tous des villes mexicaines).

    C’est la compagnie AirTran Airways, une compagnie récemment acquise par Southwest Airlines, qui sera chargée de ses routes. À partir du 24 mai, au départ de l’aéroport de San Antonio, il y aura un vol par jour pour Mexico. Cette route accueille déjà des vols d’Aeromexico, de Connect et d’Interjet.

    Quant à la liaison San Antonio – Cancún, elle fera l’objet de 4 vols hebdomadaires. Pour celle-ci, la compagnie américaine sera en situation de monopole.

    Depuis Orange County (aéroport John Wayne), AirTran compte voler tous les jours vers San Jose de Cabo et Mexico (toujours pour le compte de Southwest ), mais auparavant, elle devra programmer des vols quotidiens pour Orange County en provenance de Las Vegas et de San Francisco.

    L’acquisition d’AirTran par Southwest a été motivée par le fait qu’AirTran dispose d’un bon trafic, en l’occurrence, sur ses routes vers Washington et Atlanta. Ce qui va permettre à Southwest d’être plus compétitive vis-à-vis de Delta Air Lines et US Airways. Sur son réseau américain, Southwest programme actuellement 3400 vols quotidiens (vers 72 villes réparties sur 36 états). Quant à AirTran, elle compte à son actif 1000 vols par jour et 70 destinations (États-Unis, Mexique et Caraïbes).

    Hormis Southwest et AirTran, les autres compagnies en Amérique à procéder à une fusion sont Delta Air Lines et Northwest ainsi qu’United Airlines et Continental Airlines.

    Un mot sur la flotte de Southwest et AirTran, elle se compose respectivement de 564 et 140 appareils. Pour Southwest, il s’agit de Boeing 737 (de -300 à -700) et pour AirTran de Boeing 717-200 (88) et de Boeing 737-700 (52).

  • Archive : 09/04/2011 18h14
    La plupart des compagnies procèdent au contrôle de leurs vieux B737

    Par précaution, la plupart des compagnies aériennes procèdent au contrôle des Boeing 737 en service dans leur flotte après l’incident survenu sur l’un des appareils de Southwest Airlines. C’est le cas notamment pour Air China, Garuda, All Nippon Airways, Qantas, Air New Zealand… Elles inspectent en particulier le joint des panneaux du fuselage du B737, qui a été désigné par les techniciens de Southwest Airlines comme étant à l’origine de l’avarie.

    À l’heure actuelle, plus de 6000 Boeing B737 sont encore en activité. 579 d’entre eux sont équipés du même type de joint mis en cause dans l’incident survenu sur le B737 de Southwest Airlines. Un défaut sur cet élément a entraîné le retrait d’un des panneaux de la carlingue de l’appareil, créant ainsi un trou béant dans le fuselage. Les pilotes de l’appareil ont été ainsi contraints d’effectuer un atterrissage d’urgence sur une base militaire en Arizona (États-Unis).

    Les inspections menées aux États-Unis, sur 175 appareils, ont permis de déceler des défauts au niveau des joints sur cinq aéronefs. En Asie, les compagnies Garuda Airlines en Indonésie, Qantas Airlines en Australie, SAS Scandinavian , UTAir en Russie et trois transporteurs chinois ont également effectué des contrôles. Air China a par ailleurs n’avoir identifié aucun défaut sur ses appareils.

    Quant aux autres compagnies, Alaska Airlines a annoncé l’inspection de 17 de ses Boeing B737, Norwegian Air Shuttle examinera 13 de ses Boeing 737-300s, Lufthansa dont la flotte est composée de 63 Boeing 737-300 et 737-500s en a inspecté trois exemplaires. Quant à Air New Zealand elle a inspecté 15 de ses Boeing 737-300s.

    Au Japon, les autorités nippones ont ordonné le contrôle des 16 Boeing 737 de Japan Airlines, 15 de All Nippon Airways (ANA), sept de Hokkaido International Airlines et les huit de Skynet Asia Airways. Les inspections concerneraient notamment les séries 400 et 500 et elles devraient prendre 5 jours.

    La Corée du Sud et l’Indonésie ont elles aussi pris les mêmes dispositions. Pour rappel, l’avionneur américain Boeing a invité les compagnies exploitant des Boeing 737 qui ont effectué plus de 30 000 décollages et atterrissages à examiner leurs appareils.

  • Archive : 06/04/2011 07h30
    L’avionneur américain Boeing recommande le contrôle de 570 appareils actuellement en service

    La firme Boeing invite les compagnies exploitant des B737 d’entamer une expertise sur leurs appareils en raison des fissures apparues sur la carlingue de cinq aéronefs de la même gamme appartenant à la low cost Southwest Airlines.

    Après la directive émise par la FAA le mardi dernier, qui ordonnait le contrôle de 175 aéronefs monocouloirs, dont 80 sont en service aux États-Unis, l’avionneur américain Boeing a fait preuve de prudence en revoyant à la hausse le nombre d’appareils devant faire l’objet d’inspections sous un délai de cinq jours. Les B737 série 300, ayant effectué plus de 30000 heures de vol, dont les 175 exemplaires cités par la FAA avaient été mis en service entre 1993 et 2000 (le premier a pris son envol en 1984 et le dernier exemplaire a été livré en 1999 à Air New Zealand), sont les principaux concernés.

    Boeing a cependant déclaré que l’incident qui a touché la compagnie Southwest et qui mettait en cause les joints fixant des éléments du fuselage était bien prévisible et qu’il affectait les appareils au bout de 60000 heures de vol. En effet, en raison de la rupture de ces pièces, un trou béant est apparu sur le fuselage d’un 737 de Southwest, assurant la desserte entre Phoenix et Sacramento, contraignant les pilotes à effectuer un atterrissage d’urgence peu après son décollage. Le service de maintenance de la low cost a d’ailleurs été déchargé par le constructeur Boeing, qui invoque un effet statistique. Pour rappel, cette compagnie à bas coûts américaine dispose d’une flotte essentiellement composée de B737, dont 173 exemplaires de la série 300 et 25 de la série 500, lancés en 1987.

  • Archive : 03/04/2011 21h58
    Southwest immobilise au sol 81 Boeing à la suite d’un atterrissage d’urgence

    Un appareil de la compagnie low cost américaine Southwest Airlines a été contraint d’effectuer un atterrissage d’urgence suite à une dépressurisation de la cabine, causée par un trou béant sur le fuselage. Ainsi, la compagnie a immédiatement immobilisé au sol 81 appareils du même type pour des contrôles techniques durant ce week-end entraînant des centaines d’annulations.

    Les passagers du vol 812 reliant entre Phoenix et Sacramento aux États-Unis, le vendredi 1er avril, ont été secoués lorsque la cabine a subitement dépressurisée. Les pilotes du Boeing 737 ont dû décrocher rapidement l’appareil de 36 000 à 11 000 pieds pour atterrir d’urgence 28 minutes plus tard sur la base militaire de Yuma en Arizona.

    Après l’atterrissage, les enquêteurs ont inspecté l’appareil pour identifier la cause de ce problème. Ils sont alors tombés sur un trou béant au milieu de la carlingue, puisqu’un panneau entier se serait détaché du fuselage.

    Southwest a ainsi maintenu au sol 81 de ses Boeing pour une inspection générale. Elle a annulé au total 300 vols prévus le samedi et 300 autres le dimanche. Cette situation pourrait encore perdurer durant quelques jours. On note que Southwest est la première compagnie low cost américaine. Elle a été créée en 1971.