La compagnie Tarom

Compagnie aérienne nationale roumaine, Tarom est née en 1954, succédant à la Compagnie franco-roumaine de navigation aérienne qui avait vu le jour en 1920. Principalement basée à l'Aéroport International Henri Coanda, Tarom est également implantée aux aéroports internationaux de Cluj-Napoca et de Sibiu, d'où elle dessert 54 destinations en Roumanie, en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Achetez votre billet d'avion avec Tarom et envolez-vous à la découverte des pays de l'Est.

Au fil des années, Tarom s'est employée à développer sa stature internationale.

Déjà membre de l'Association des Compagnies Aériennes Européennes depuis 2000, TAROM a intégré l'alliance SkyTeam en 2010, renforçant ainsi sa présence sur la scène internationale. La sécurité de ses services lui a encore permis, en 2007, de se voir certifiée IOSA. Le renouvellement de sa flotte, constituée de 23 appareils, montre son souci d'expansion et l'intérêt qu'elle accorde à la sécurité de ses passagers. En réservant un vol avec Tarom, vous faites le choix d'un voyage en toute sérénité.
  • Tarom
  • Tarom
  • Tarom
  • Tarom
  • Tarom

Vols Tarom pas chers (Tarifs à partir de, en classe économique)

Compagnies
Vols Tarom
Départ
Retour
Prix TTC
  • Vol Nice Bucarest
    07/01/2018
    14/01/2018
    147 €
  • Vol Nice Iasi
    12/04/2018
    24/04/2018
    226 €
  • Vol Paris Oradea
    08/01/2018
    22/01/2018
    246 €
  • Vol Montpellier Beyrouth
    16/12/2017
    29/12/2017
    659 €
Voldiscount.com permet de trouver les tarifs les plus avantageux pour la réservation de votre billet d'avion Tarom. L'agence est la référence pour économiser et comparer les tarifs de vols Tarom discount. Pouvoir faire un choix réfléchi sans avoir à chercher pendant des heures et profiter des prix les plus bas, c'est l'avantage qu'offre Voldiscount.com pour votre vol sec sur la compagnie Tarom. Grâce au comparateur de billets d'avion de Vol Discount, il suffit d'entrer une ville et ses dates et on trouve, en un clic, une multitude de possibilités de réservation sur Tarom. Voyager sans se ruiner, c'est possible, et acheter un billet d'avion Tarom avec un comparateur est la meilleure solution pour profiter des tarifs les plus bas du moment de la compagnie.

Avis Tarom : 16 / 20 (5 avis)
Votre avis sur Tarom :

Actualités Tarom et autres compagnies aériennes

  • Archive : 20/01/2014 09h00
    Davantage de lignes depuis et vers Israël

    Maintenant qu’Israël a ouvert son ciel, les compagnies aériennes, locales ou étrangères, se bousculent pour y programmer des lignes. Dernièrement, c’est El Al et Tarom qui se sont signalées.

    Pour la compagnie nationale israélienne, il s’agira d’un retour à Zagreb qu’elle desservira depuis Tel Aviv. La ligne sera inaugurée le 24 février prochain avec un vol par semaine (mardi) en Boeing 737-800. El Al annonce déjà un renforcement de cette ligne au mois de mars avec le rajout d’une autre rotation (toujours le mardi). Les horaires des vols seront variables. La ligne Tel Aviv – Zagreb, proposée par El Al en liaison saisonnière jusqu’en avril 2011, est aussi empruntée par Croatia Airlines.

    Autre compagnie intéressée par l’ouverture du ciel israélien, Tarom veut rajouter une autre ligne à destination de Tel Aviv après celle au départ de Bucarest. À partir de fin mars, la compagnie roumaine opèrera 2 vols par semaine en partance d’Iasi. Le B737-300 chargé du transport observera les horaires suivants : le lundi, départ de Roumanie à 11h40 et d’Israël à 15h45 ; le jeudi, décollage à 18h15 à l’aller et à 22h10 au retour.

    Les autres nouvelles lignes attendues ce printemps à Tel Aviv-Ben Gurion seront à mettre à l’actif d’Arkia, Ukraine International Airlines, Wizz Air, easyJet et Jetairfly.

  • Archive : 22/10/2013 13h00
    Tarom : de retour à Genève et à Moscou

    Deux anciennes liaisons vont réapparaître cet hiver sur le programme de vols de la compagnie Tarom. La première, vers Genève, a été opérée pour la dernière fois en 1991 tandis que la seconde, vers Moscou, a été abandonnée en 2002.

    La ligne Bucarest – Genève sera de nouveau proposée aux passagers de la compagnie roumaine à compter du 26 novembre prochain. Il sera question de 2 rotations hebdomadaires en Boeing 737-700 (116 sièges). Les horaires des vols se détailleront comme suit : le mardi, départ de Bucarest-Henri Coanda à 8h10 et depuis Genève-Cointrin à 10h40 (arrivées respectives à 9h55 et 14h15) ; le samedi, décollage à 13h35 à l’aller et à 16h10 au retour (atterrissages respectifs à 15h20 et 19h45). La low cost Wizz Air se posera comme principale concurrente de Tarom sur cet axe.

    Quant au retour à Moscou, il est prévu pour le 3 mars 2014, date à partir de laquelle Tarom proposera 4 vols par semaine (lundi, jeudi, vendredi et dimanche) en Airbus A318. Le départ depuis la capitale roumaine est programmé à 21h55 pour une arrivée à Moscou-Sheremetyevo prévue le jour suivant à 0h25 ; dans l’autre sens, l’appareil décollera à 6h25 (jour de l’arrivée) pour atterrir à 7h05. Aeroflot, partenaire de Tarom au sein de l’alliance SkyTeam, propose la même liaison.

    Outre ces deux nouvelles liaisons, Tarom prévoit également de rajouter des fréquences sur des lignes déjà existantes, en l’occurrence à destination de Belgrade, Sofia, Dublin, Vienne et Chisinau.

  • Archive : 01/08/2013 11h00
    Tarom reprend la ligne Bucarest – Prague

    Tarom vient d’annoncer que, pour l’hiver prochain, elle proposera de nouveau des vols entre Bucarest et Prague. Pour rappel, cette ligne a disparu du programme de vols de la compagnie il y a 6 ans.

    4 rotations hebdomadaires (lundi, mercredi, vendredi et dimanche) en Boeing 737-700 seront effectuées à partir du 27 octobre. Avec au maximum 116 passagers, l’appareil décollera de Bucarest-Henri Coanda à 17h55 et de la capitale de la République Tchèque à 19h40 (atterrissages respectifs à 18h50 et 22h30). Cette liaison est déjà proposée par CSA Czech Airlines, une compagnie avec laquelle Tarom partage ses codes.

    Une autre ligne à destination de Prague sera inaugurée dans les prochains jours (le 5 août pour être précis) par Tarom. Cette fois, elle prendra le départ depuis Cluj-Napoca et proposera 3 vols par semaines. Le transport sera confié à un ATR 42-500.

    Pour information, dans l’Hexagone, Tarom dessert Paris et Nice. Concernant les accords de partage de codes, outre CSA Czech Airlines, elle en a conclu avec Air France, Alitalia, Brussels Airlines, Austrian Airways, LOT Polish Airlines, Aeroflot, Bulgaria Air, Air Moldova, Jat Airways, Cyprus Airways, Olympic Air, Air Moldova, Royal Jordanian Airlines et Middle East Airlines.

  • Archive : 29/04/2011 16h00
    TAROM propose des billets à prix cassé

    La compagnie aérienne roumaine a lancé depuis le mercredi 27 avril dernier une campagne promotionnelle sur ses vols du printemps. Elle propose ainsi 3.600 billets aller-retour à 89 euros hors taxe.

    Les offres promotionnelles de TAROM seront en vigueur jusqu’au 4 juin prochain. Ainsi, toutes les semaines, les destinations proposées à 89 euros hors taxe varieront. Du 27 avril au 2 mai, la promotion portera sur les billets aller-retour entre Bucarest et Istanbul, Francfort et la capitale de la Bavière, ainsi que Sibiu (dans le sud de la Transylvanie) et Munich.

    En incluant les taxes, les tickets reviennent ainsi à 171 euros sur la ligne Bucarest – Istanbul (la route est desservie 13 fois par semaine), à 198 euros pour le trajet Bucarest – Francfort (un à deux vols quotidiens sont prévus sur cette ligne), à 192 euros sur la ligne Bucarest – Munich (neuf liaisons hebdomadaires sont effectuées par TAROM) et à 193 euros pour la route Sibiu – Munich (desservies au rythme de neuf vols par semaine).

    Ce transporteur roumain dispose actuellement d’une flotte constituée de 26 appareils, déployés vers 53 destinations en Europe, Afrique et au Moyen-Orient. L’an passé, TAROM a transporté 2,2 millions de passagers.

  • Archive : 02/04/2011 17h13
    Iberia et Airbus : partenaires pour la production de biocarburant

    La compagnie espagnole Iberia, l’avionneur européen Airbus , ainsi que le gouvernement espagnol ont conclu dans le cadre des sixièmes Aerodays, qui se sont achevés hier à Madrid, un accord pour la création d’une chaîne de production de biocarburants.

    Cette convention a pour objectif d’impulser les projets de développement de biocarburants utilisables sur les aéronefs. Elle comporte trois dispositions, correspondant à trois phases visant à les mettre en œuvre. La première étape consiste à étudier la faisabilité du projet et la seconde à dissocier ceux qui s’avèrent plus concluants quant à leur réalisation. La troisième phase concernera la mise en place de l’unité de production.

    Le mois dernier, Airbus et la compagnie roumaine Tarom ont conclu un accord similaire, cependant les deux compagnies se sont déjà entendues sur le type d’agrocarburant à exploiter. En effet, leurs chaînes de production vont élaborer un combustible à base de caméline, sélectionnée en raison de son potentiel énergétique. Elle peut aussi servir de culture de rotation à cause de sa faible demande en eau et elle permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

    Airbus envisage de conclure des conventions similaires sur chaque continent, notamment en Afrique et en Asie, d’ici la fin de l’année.

  • Archive : 25/03/2011 18h00
    Airbus et TAROM investissent dans un projet de production de biocarburant pour avion

    Le constructeur européen Airbus et la compagnie aérienne roumaine TAROM vont collaborer dans un projet innovant consistant à créer une plate-forme de traitement et de production de biocarburant pour avions.

    Ce programme sera placé sous la houlette d’une O.N.G. roumaine, qui a mis au point un biocarburant dérivé de la caméline, qui devrait se substituer au kérosène traditionnel utilisé par tous les aéronefs.

    Cette initiative louable en ces temps marqués par la hausse continue du prix du carburant et le tarissement des réserves pétrolières, n’est pour l’heure qu’au stade de projet. Les initiateurs ont opté pour la plante de caméline en raison de son potentiel énergétique, de son mode de production (elle est déjà cultivée en Roumanie pour en faire de l’huile végétale et de pouture pour les animaux), de son potentiel en termes de réduction des gaz à effet de serre et de sa faible demande en eau.

    Airbus et TAROM ne sont pas les pionniers dans la production de biocarburant. En effet, British Airways et Alitalia, ont déjà conclu des accords de partenariat avec le groupe américain Solena spécialisé dans le recyclage, en vue de construire des usines de production biocarburant à base de déchets urbains pour leurs appareils.